Deadspin, un site web consacré au sport, fait rarement dans la dentelle.

Les articles sont souvent vulgaires et racoleurs, mais aussi drôles et divertissants. Bref, un genre de TMZ sportif, un endroit où on peut échapper aux analyses traditionnelles. Par contre, il y a un sujet où Deadspin frappe dans le mille. La critique des médias de masse, particulièrement d’ESPN.

Dans cet article très intéressant, John Koblin souligne l’abandon graduel de l’intégrité journalistique d’ESPN, en se servant de l’exemple de la couverture de Tim Tebow – quart substitut des Jets de New York.

L’auteur critique aussi la propension du World Wide Leader à mettre de l’avant les ligues, ou les événements, dont il possède les droits de diffusion – ce qui explique en grande partie l’absence quasi totale de couverture sur la LNH et sur les derniers Jeux olympiques.

Mais qu’est-ce que RDS fait dans le titre de ce billet s’il est question d’ESPN? Eh bien, RDS est un peu notre ESPN à nous, au Québec. À bien plus petite échelle, bien sûr, mais le réseau des sports est le leader incontesté dans son domaine. Si RDS décide de s’intéresser à un sport ou à un athlète en particulier, il y a de fortes chances que le Québec s’y intéresse aussi.

Il est toutefois difficile de critiquer RDS aussi sévèrement que Koblin critique ESPN. Oui, il y a la sur-couverture du Canadien, mais il s’agit d’un crime dont l’immense majorité des médias québécois, Métro y compris, est coupable. Malgré des droits de diffusion limités, la chaîne spécialisé a bien couvert l’Impact toute la saison (TVA est le diffuseur officiel de l’Impact). La NFL, les Alouettes, la F1, le golf, le baseball, le tennis et même le basketball ont également leur place.

De plus, l’Antichambre n’est peut-être pas pour tout le monde, mais on est tout de même très loin de l’idiotie sans borne de Skip Bayless.

Bref, quand on se compare, on se console.

Aussi dans Brasse-Camarade :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!