Des touristes égarés

Des touristes étrangers et québécois se promenant rue Sainte-Catherine Ouest dans le Quartier des spectacles me demandent souvent les noms des rues pour pouvoir se situer sur la carte du centre-ville de Montréal. En effet, la rue Sainte-Catherine Ouest, au coin des rues Jeanne-Mance, Saint-Urbain et Clark, le nom des rues n’est pas indiqué. Le Quartier des spectacles a peut-être coûté trop cher pour indiquer le nom des rues. J’ai téléphoné au 311 le 3 octobre 2012 pour signaler ce fait, et rien n’a été fait depuis, malgré mon deuxième appel à la fin du mois de novembre. Si un touriste doit composer le 911 pour signaler un incident, espérons qu’il connaîtra le nom des rues du quartier pour indiquer l’endroit où il se trouve, et souhaitons qu’il n’y ait pas urgence.

Pierre Girard

Lettre à une énergumène

Vu mon revenu peu élevé, je choisis mes sorties avec soin et entends en savourer chaque seconde. Donc, samedi soir, je suis allée voir The Life of Pi en HD, ce qui représente tout de même un investissement.

Une énergumène est arrivée avec deux sacs de plastique et s’est assise à trois bancs de moi. Après la demande verbale et écrite sur écran géant d’éteindre les cellulaires, les lumières se sont éteintes et un silence religieux s’est étendu sur la salle. Vous imaginez le reste…

À un moment donné, un bruit de crouch-crouch-crouch provenant de la manipulation des sacs, pour probablement prendre et manger des chips ou autre nourriture achetée ailleurs, s’est fait entendre durant un bon bout de temps. J’ai supporté. Puis, vers la fin, alors que des explications nécessaires à la compréhension de l’histoire se déroulent à l’écran, la sonnerie d’un cellulaire s’est fait entendre, et la femme a eu le front de répondre au téléphone.

Alors, je le demande au nom de tous ceux qui un jour ont été importunés par des égocentristes de la sorte, s’il vous plaît,si vous ne pouvez vous comporter avec respecten société, restez donc chez vous!

C. Ste-Marie, Montréal

Hospitalisés pour une grippe?

Ma femme et moi avons eu six enfants. À nous huit, nous avons eu notre part de grippes. Nous agissions alors avec bon sens : nous coucher, prendre les médicaments appropriés, boire beaucoup de liquide. Or, je suis renversé! J’entends dire que l’hospitalisation pour cause de grippe est «normale». On se demande, dans ces circonstances maternantes, pourquoi notre système hospitalier est le pire quand on le compare à ceux des autres provinces et des États américains. Y a-t-il un seul autre peuple qui hospitalise les gens souffrant de grippe? Je voudrais que les décideurs, tant dans le monde politique que dans le milieu hospitalier, réfléchissent avant d’agir. Qu’on refuse de traiter la grippe dans les hôpitaux, sauf dans les cas extrêmes dus à un âge avancé ou à des complications découlant d’une autre maladie. Une fois de plus, le gouvernement-maman nous tire résolument vers l’incompétence et les déficits records.

Michel Frankland, Montréal

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!