Hydro procède à une coupe d’arbres massive

Certains d’entre vous ont entendu parler de la coupe massive qu’Hydro-Québec voulait faire à Anjou… eh bien, c’est maintenant chose faite! Eh oui, Hydro-Québec préfère couper les arbres et augmenter les îlots de chaleur au lieu de les émonder. Il faut dire qu’Hydro tire tellement le diable par la queue… Depuis nombre d’années, la société est dans le rouge (vous comprenez l’ironie de la chose!)

Enfin, je profite de cette tribune pour remercier Mme Andrée Lauzon, résidante d’Anjou, qui a fait des pieds et des mains pour rallier ses voisins, les élus de la Ville de Montréal ainsi que ceux de l’arrondissement d’Anjou. Vous avez vraiment fait un excellent travail… mais que peut-on faire contre un État dans l’État!

Vive les monopoles! On fait semblant de vous écouter, on vous impose ses choix et on augmente vos tarifs tout en diminuant votre qualité de vie. Ainsi, Hydro pourra enfin faire des profits, les îlots de chaleur augmenteront la température des résidences et des commerces, les airs climatisés fonctionneront plus longtemps et la facture d’électricité sera plus élevée! Finalement, tout ce qu’Hydro-Québec veut, c’est notre bien… et elle fait tout pour l’avoir!

Johanne Dubois

Dans la tête de l’ennemi public no 1

L’islamisme violent semble très à la mode par les temps qui courent! Est-ce cela qui expliquerait la décision des six jeunes Québécois partis pour rejoindre les combattants islamistes en Syrie? Aucune idée. Ce que je sais, c’est que la planète média en parle toutes les 20 secondes!

Toutes ces histoires de jeunes dans la mi-vingtaine qui se joignent au groupe État islamique (EI) me font tomber de ma chaise. Je suis un «modèle 88» et je n’arrive même pas à comprendre ce qui pousse un jeune de 18-25 ans à s’envoler au pays de la guerre aux infidèles. Ont-ils trop écouté Black Hawk Down, si bien qu’ils souhaitent se sacrifier pour la «bonne» cause?

Veulent-ils jouer aux travailleurs humanitaires à la rescousse de la planète? Sont-ils tout simplement des backpackers en quête d’aventure? Si c’est le cas, on n’est pas loin du «Join the army, see the world» de l’armée américaine.

J’essaie de me mettre à leur place. J’ai déjà eu 18 ans et étudié au cégep. Bien que je n’aie pas été socialisée via la religion musulmane, c’est à ce moment-là que j’ai découvert la philo, la politique, les manifs… et bien sûr, plus il y a d’influences, plus on est influençable. En se levant le matin, on peut être des partisans de l’austérité, et en se couchant, on devient de fervents adeptes de la gratuité scolaire! Ce que tout ce remue-ménage a de positif, c’est qu’on se positionne dans le monde. Ce que cela a de négatif, c’est que ce passage obligé nous donne parfois envie de fracasser des murs pour servir notre idéal. À mon humble avis, y a rien de mal à changer le monde, sauf… quand ça implique des actes de terreur morbides!

Les vidéos diffusées par EI ne nous proposent rien de très glorieux. On nous dit seulement : «Ayez peur!» L’existence seule de ces vidéos expliquerait-elle l’enrôlement massif d’Occidentaux? Possible, mais mon petit doigt me dit que les leaders religieux ont leur part de responsabilité en matière de prévention de la radicalisation.

Gabrielle Proulx

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!