Une autre raison de s’indigner

En réponse à l’article de Catherine Girard publié ce mardi, «Un printemps québécois « pure laine »?»

Malheureusement, c’est comme un sentiment de déjà vu… Encore une fois, les non-«de souche» devraient justifier leur existence et se défendre face aux préjugés véhiculés par un «pure laine».

Soyons honnête, les propos gratuits et sans fondement du sociologue Joseph Yvon Thériault, qui prétend que l’actuel mouvement de contestation québécois en serait un principalement «de souche», ne font que venir appuyer la cause des fascistes du Québec. Appartenant au groupe majoritaire «pure laine», il aurait pu se garder une «p’tite gêne» avant de se prononcer au sujet de minorités dont il a démontré ne pas connaître grand-chose.

Premièrement, son intervention (qui pour une raison ou une autre bénéficie d’une tribune) vient rendre invisibles les allophones et les anglophones qui participent activement au mouvement actuel, mais a également pour effet d’effacer le travail des militants et militantes issus de ces groupes (tel CUTV) qui ont œuvré, aux côtés des autres Québécois et Québécoises, depuis de nombreuses années, à préparer le terrain de la révolte en cours. Notons que c’est dans ces milieux dits minoritaires que se trouve, dans sa forme la plus élaborée une analyse anti-raciste et anti-colonialiste qu’ont adoptée les associations étudiantes les plus engagées (à noter que celles-ci sont fondées sur la solidarité… voilà un concept!). Est-ce que les policiers et policières qui tiennent des propos et posent des gestes racistes envers des manifestants et manifestantes auraient des hallucinations?

Deuxièmement, son commentaire témoigne de la dynamique malsaine au Québec qui rend acceptable l’idée que des citoyens et citoyennes considérés de seconde zone (dont une partie a vécu des atrocités que nul Québécois ou Québécoise ne verra de sa vie) doivent se justifier en plus de devoir lutter contre le racisme quotidien, c’est-à-dire systémique. Le «racisme bien pensant», c’est l’angle mort de soi-disant progressistes «pure laine» qui ne font que reproduire les relations de pouvoir du système dominant. Citer une personnalité publique masculine (Amir Khadir, le bon immigrant) serait-il un pur hasard? De plus, croyez-vous qu’Amir Khadir se lève le matin afin de s’exprimer au nom de sa minorité culturelle?

Poser la question, c’est constater à quel point le débat sur l’interculturalisme au Québec est rétrograde. Cela est d’autant plus insultant qu’une importante partie des personnes qui prennent les transports en commun (et lisent ce journal) sont issues de ces minorités culturelles. Ne croyez pas que le mouvement actuel soit uniforme et homogène. Sinon, vous serez surpris de nos revendications et de la manière dont nous voyons la société de demain.

Avez-vous entendu les casseroles dans Parc-Extension, dans Côte-des-Neiges, autour de Concordia? Réveillez-vous!

Sophie Le-Phat Ho, Kevin Lo, Faiz Abhuani, Amber Berson, Dominique Desjardins, Gwenaëlle Denis, Farha Najah

Aussi dans Courrier des lecteurs:

blog comments powered by Disqus