«1984», circa 2015

Nous apprenions ce 21 septembre que l’Arabie saoudite prend la direction du panel du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. C’est un excellent choix. Après tout, les dirigeants de ce pays ont une expertise mondiale dans la torture de dissidents politiques, dans l’emprisonnement d’activistes des droits de l’Homme, dans la discrimination des femmes et des minorités religieuses, dans les procès injustes et les détentions arbitraires, en plus d’être maîtres dans l’art de criminaliser toute forme de critique contre les autorités.

Tant qu’à y être, pourquoi ne pas nommer les leaders de Boko Haram «Ambassadeurs pour le nouveau programme d’éducation pour tous les enfants d’Afrique»? Peut-être demander aux dirigeants d’État islamique de prendre la direction d’un nouveau «Conseil pour la liberté de religion»? Les Nations unies pourraient aussi demander à Bashar el-Assad de s’occuper de la crise des réfugiés?

L’auteur de 1984, George Orwell, ne serait probablement pas étonné de cette tentative par ce «ministère de la Vérité» de nous faire croire que c’est en donnant à des experts en abus le devoir de voir à l’avancement des droits de la personne que la situation mondiale s’améliorera.

Daniel latulippe

Saisir la bonne saison

L’automne commence et on profite encore de la chaleur. [Aujourd’hui], également, une nouvelle rencontre va commencer : 193 chefs d’État se réuniront à New York pour adopter les 17 Objectifs de développement durable pour l’avenir; on profite encore du fait que les Objectifs du millénaire ont réduit la pauvreté extrême de moitié dans les dernières 25 années. L’accès à l’éducation s’épanouit partout dans le monde – spécialement en Afrique –, la mortalité des enfants de moins de 5 ans a diminué de plus de 50 %, comme la mortalité maternelle. Mais il reste encore beaucoup à faire. La dignité de la personne signifie aussi de l’eau potable pour tous, la réduction des différences entre les sexes et la protection de l’environnement, quelques-uns parmi les 17 nouveaux objectifs à adopter.

Exigeons des chefs d’État qu’ils soient à la hauteur des  citoyens du monde!

Fernando Ruiz López

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!