Duceppe a fait mouche

Dans un débat des chefs, il semble qu’on puisse mesurer la pertinence des questions qu’un participant adresse aux autres chefs lorsque tous ces autres participants déploient des efforts prodigieux pour ne pas y répondre. Lorsque Gilles Duceppe a notamment apostrophé les autres chefs pour qu’ils s’engagent clairement à ne pas piger dans les surplus de la caisse d’assurance-emploi, à augmenter les transferts en santé aux provinces à 25 % de leurs dépenses, à respecter les limites de dépenses de la loi référendaire québécoise ou à respecter le critère du 50% + 1, il est resté bredouille… et a donc fait mouche! Le chef bloquiste a gagné ce débat.

Christian Gagnon, Montréal

Premier vote

D’ici quelques semaines, le 19 octobre, je participerai pour la première fois à l’élection fédérale. Ce n’est pas que je suis rendu à 18 ans aujourd’hui, mais je viens de réaliser mon plan stratégique : raffiner ma propre identité, dont la citoyenneté est un des fruits.

Un plan stratégique qu’il m’a fallu quelques années à cristalliser, avant de passer à la phase de l’exécution. Sa réalisation, un défi de cinq années, a été marquée par l’endurance, la décision et une vision claire et ambitieuse. Je suis arrivé à bâtir un record financier remarquable, un curriculum vitæ respectueux, un réseau professionnel exceptionnel et un dossier fiscal fiable.

Simultanément, je me suis confronté à la réalité amère – ou l’illusion – de la perfection. Des scandales! Des vices cachés! Des lois immatures ou contournées! Mais le pire, ce sont les dirigeants du pays, censés être les législateurs et donner l’exemple!
Comment est-ce que les électeurs pourront deviner l’état de leur pays dans un proche avenir? Faut-il attendre quelques décennies et tester plusieurs mandats afin de trouver la bonne formule? Quand est-ce que les candidats arrêteront de s’attaquer les uns et les autres? N’est-il pas temps de nous faire part de votre feuille de calcul pour le nombre de réfugiés, ou c’était juste un chiffre pour des fins de marketing? N’est-il pas temps de nous faire part de votre vision? N’est-il pas temps de nous faire part de votre étude stratégique ou même d’une ébauche?

Ghassan Baroudi

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!