L’alliance de Legault avec la CSST

Cette nouvelle selon laquelle le comédien Claude Legault a reçu 750 000 $ de la CSST en tant que porte-parole est révoltante! La CSST profite de la popularité du comédien pour redorer son image, et le comédien profite du magot en retour. Ce troc me dégoûte, car il se fait sur le dos des travailleurs accidentés du Québec. Cette grosse somme d’argent que verse la CSST à Claude Legault devrait être utilisée pour aider les nombreux travailleurs blessés qui ont besoin de soins et de traitements.

Quand on sait combien la CSST est prête à investir en frais d’expertise pour éviter d’indemniser des travailleurs, qui pourtant en dépendent, on est scandalisé. La CSST préfère donner de l’argent à un comédien bien nanti et contester les blessures des travailleurs devant les tribunaux.

Le plus ridicule, c’est que la CSST affirme que l’image de Claude Legault contribue à diminuer le nombre d’accidents de travail. Franchement! On aurait quasiment préféré que la CSST réponde sa phrase préférée : «Nous ne commenterons pas ce dossier…»
François Maupetit, Lévis

Des services essentiels

La fermeture du centre de désintoxication Mélaric est une erreur sociale. Plusieurs jeunes et moins jeunes de l’Outaouais ont reçu des traitements dans cette institution depuis des années. Le gouvernement Couillard a sabré sans prévoir une porte de sortie pour ces centres de «détox». On dit qu’il y aura 40 centres qui fermeront leurs portes tôt ou tard cette année. Pour avoir moi-même été soigné dans un tel centre, je crois qu’ils sont essentiels au filet social québécois. Avec les doubles problématiques santé mentale-toxicomanie, il faut, pour soigner ces personnes vulnérables, commencer par le début, c’est-à-dire par la détox, pour en venir ensuite à soigner leur problème de santé mentale.

Les coûts sociaux, la petite criminalité, l’itinérance, la pauvreté et la misère viennent de gagner une manche de plus contre la santé, la sécurité et le bien-être des individus les plus vulnérables de notre collectivité.
Serge Landry, Gatineau

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!