Graham Hughes

Des promesses libérales, mais un plan conservateur

Que s’est-il passé pour Radio-Canada depuis la formation du nouveau gouvernement libéral? Rien, si ce n’est que les champions de la démolition sont toujours aux commandes de CBC/Radio-Canada.

Jusqu’à maintenant, la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, maintient la promesse électorale de 75 M$ de plus en 2016-2017 et de 150 M$ par année pour les trois années suivantes pour Radio-Canada. Ce sera à vérifier à l’occasion du prochain budget fédéral.

Mais ces sommes additionnelles ne changeront rien à la volonté exprimée par la direction actuelle de Radio-Canada et par les membres de son conseil d’administration, nommés par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, de rapetisser encore davantage notre important service public.

[Mardi], on [annonçait] officiellement que le plus important centre de production de la francophonie canadienne, la Maison de Radio-Canada à Montréal, est officiellement à vendre.

La ministre Mélanie Joly nous dit qu’elle ne peut pas s’immiscer dans les affaires internes de la SRC, qu’elle doit garder une distance qui respecte l’indépendance de ses dirigeants.

Une grande question s’impose : le plan du président de Radio-Canada et de son conseil d’administration est-il compatible avec les promesses libérales de la dernière campagne électorale?

Pierre Maisonneuve, Porte-parole de Tous amis de Radio-Canada et ancien journaliste de Radio-Canada

Musique exotique

En démarrant une voiture de Communauto, j’ai été confronté à une musique exotique : c’était manifestement de la musique arabe. Mon réflexe fut de changer de chaîne, mais, la curiosité aidant, j’ai décidé de syntoniser cette station, histoire de connaître une expérience culturelle. Et… j’ai aimé! J’ai même décidé de continuer d’écouter cette musique tout le long de mon parcours, même si je n’y comprenais pas un mot. Comme quoi il suffit parfois d’un peu d’ouverture d’esprit pour faire d’agréables découvertes.

Paul-André Allard

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!