Getty Marcus Mariota, quart-arrière des Titans du Tennessee

Il y a quelques certitudes. Les Colts d’Indianapolis et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre seront bons dans l’Américaine. Les Seahawks de Seattle et les Packers de Green Bay devraient encore dominer la Nationale.

Et Andy Reid prendra de mauvais temps morts et choisira de mauvais moments pour contester une décision de l’arbitre, tout cela avec le regard vide de quelqu’un qui se demande où il a perdu ses clés.

Mais la nouvelle saison de la NFL nous réservera, comme toujours, son lot de surprises. Après tout, qui aurait prédit il y a quelques mois que Roger Goodell allait transformer Tom Brady en victime et en champion des droits des travailleurs?

Prévoir ce qui va se passer dans la NFL, en se basant notamment sur les résultats de l’année précédente, est une entreprise dangereuse. Surtout qu’une équipe de la NFL joue autant de matchs en une saison que le Canadien en disputera durant le premier mois de la campagne 2015-2016. Pas super comme échantillon. Toutefois, cela n’a jamais empêché les plus intrépides de se prêter au jeu des prédictions (de toute façon, personne ne va s’en souvenir… Non? Oups…)

Voici tout de même trois «surprises» que nous offrira la NFL cette année.

Les Bills en séries
Peut-être ai-je passé trop de temps avec un ami fan des Bills dernièrement, mais la charmante équipe de Buffalo se taillera une place en séries après 15 ans d’attente.

Les Bills avaient la deuxième meilleure défense de la NFL l’an dernier, selon Football Outsiders, tandis que leur attaque pointait au 26e rang. Si on peut s’attendre à une régression normale en défense – même avec l’arrivée de Rex Ryan –, l’attaque ne peut que s’améliorer.

Ryan a pris la bonne décision en donnant le poste de quart partant à Tyrod Taylor. Ce dernier ne peut être pire qu’E.J. Manuel ou que Matt Cassel. Entouré de Sammy Watkins, de LeSean McCoy, de Percy Harvin et de Charles Clay, il n’a besoin d’être que compétent.

La fin de Goodell
Après avoir vu Roger Goodell se faire donner la fessée par le juge Richard M. Berman dans le dossier Tom Brady, les propriétaires auront envie de changer de commissaire, ou, à tout le moins, de réduire ses pouvoirs. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, même si c’est triste de penser que ce serait sa gestion d’une histoire de ballons dégonflés, et non de cas de violence familiale, qui aurait finalement raison de Goodell. Par contre, son remplaçant sera assurément aussi détestable que lui, tout en risquant d’être moins con. Comme disent nos amis anglos : Be careful what you wish for.

De «sans importance» à «respectable»
Les deux équipes qui ont repêché première et deuxième en avril – les Buccaneers de Tampa Bay (2-14) et les Titans du Tennessee (2-14) – ne seront pas la risée de la ligue en 2015. Si on prend leur différentiel de points en compte, les Bucs et les Titans auraient dû décrocher respectivement 4,4 et 3,3 victoires en 2014. De plus, les Bucs (1-8) et les Titans (1-4) ont récolté de très mauvaises fiches dans des matchs remportés par un touché ou moins. Ces indicateurs laissent croire que ces deux formations devraient connaître un meilleur sort cette saison. De plus, elles se sont considérablement améliorées à la position de quart.

***
Le meilleur moment de l’année
Noël? Pfff. Le retour en classe (si vous avez des enfants)? Pfff. La sortie du prochain Star Wars? … Presque. Mais le meilleur moment de l’année, c’est maintenant. La saison de la NFL commence jeudi soir.

Pour l’occasion, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre accueillent les Steelers de Pittsburgh. Les Pats hisseront leur bannière de champions du Super Bowl et tenteront ensuite de faire oublier à tout le monde Ballghazi (merci à Deadspin pour ce sobriquet mille fois meilleur que Deflategate) et les nouvelles révélations sur Spygate. Dommage toutefois qu’on ne puisse pas voir l’attaque des Steelers dans toute sa splendeur en raison des suspensions de Martavis Bryant et, surtout, de Le’Veon Bell.

Aussi dans Dans la zone des buts :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!