Cette remarque est loin d’être originale, mais c’est complètement fou qu’on soit incapable de trouver 32 bons quarts parmi plus de sept milliards d’êtres humains. Il y a quoi, 10-15 équipes qui peuvent avoir l’ambition réaliste de gagner un Super Bowl avec leur quart-arrière?

Les autres, même si elles bâtissent leur alignement avec soin, n’ont virtuellement aucune chance tant qu’elles n’auront pas réglé leur situation à la position la plus importante sur le terrain. Voici les moins bien nanties à ce chapitre.

Texans de Houston
Au cours des sept premiers matchs de la saison, l’entraîneur-chef Bill O’Brien a joué au yoyo avec ses quarts-arrière. À sa décharge, choisir entre Brian Hoyer et Ryan Mallett, c’est un peu comme décider si on préfère mourir noyé ou brûlé. Pas facile, et le résultat sera toujours désagréable. Cette valse est toutefois terminée : les Texans ont libéré Mallett mardi, car il a, notamment, raté l’avion de l’équipe samedi dernier.

49ers de San Francisco
Il n’y a pas si longtemps, certaines personnes (dont moi) se demandaient qui, de Colin Kaepernick, Russell Wilson et Andrew Luck, allait être le meilleur. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Kaepernick n’est plus dans la course. Et les Niners pourraient difficilement se tourner vers Blaine Gabbert.

Bears de Chicago
Quand on fait une recherche sur Jay Cutler dans Google image, ce ne sont même pas des photos du quart-arrière des Bears de Chicago qui apparaissent en premier, mais plutôt celles d’un culturiste américain du même nom (merci à Drew Magary, de Deadspin, pour l’observation). Ça résume assez bien la situation des Bears à cette position. Ah oui, et Jimmy Clausen est le quart adjoint.

Cowboys de Dallas
Comme Brandon Wheeden et Matt Cassel ont entamé des matchs pour eux cette saison, impossible de ne pas inclure les Cowboys dans la liste. Au moins, tout s’arrangera quand Tony Romo reviendra au jeu, au plus tôt au cours de la 11e semaine d’activité.

Broncos de Denver
À chaque règle son exception. Les Broncos (6-0) enfilent les victoires en dépit du jeu décevant (il faut quand même rester poli quand on parle d’une légende) de Peyton Manning.

Mention spéciale aux Browns de Cleveland, aux Eagles de Philadelphie et à Washington.

À ne pas rater
Voici les matchs à surveiller dimanche dans la NFL.
•    Bengals contre Steelers à 13 h. Les Bengals sont toujours invaincus, et Ben Roethlisberger risque de faire un retour au jeu pour les Steelers.
•    Packers contre Broncos à 20 h 30. Un duel entre la quatrième meilleure attaque de la Ligue (Packers) et la meilleure défense (Broncos), selon Football Outsiders, ne peut qu’être intéressant. De plus, les deux équipes ont eu amplement le temps de se préparer puisqu’elles étaient en congé la semaine dernière.

Aussi dans Dans la zone des buts :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!