Écoutez, il y a des gens qui essaient, à leur manière, de changer le monde, et c’est très louable. L’inspecteur viral serait le premier à embarquer dans une campagne qui vise à encourager les gens à lire des livres. Mais il y a quand même quelque chose qui cloche avec cette publication Facebook, qui semble faire les rondes sur les réseaux sociaux (surtout chez les femmes, assez étrangement, assure-t-on à l’inspecteur):

15871021_10154800225843954_1778752141_n

Donc en gros, le stratagème fonctionne comme suit (il y a plusieurs versions qui circulent, mais elles ont toutes à peu près le même fonctionnement). On envoie un livre à la personne qui nous a contactée. Ensuite, on recrute d’autres participants. Les personnes qu’on a recrutées nous envoient chacun un livre, et on fait alors le plein de livres! Ensuite, elles recrutent à leur tour le même nombre de participants, et ainsi de suite.

Ça a l’air d’une bonne idée!

Mais ça, c’est juste parce que le cerveau humain est assez mal outillé pour comprendre les fonctions exponentielles. Parce que, vous voyez, ce «club de livre» a le même fonctionnement qu’une fraude de type pyramidale, et le pouvoir de la fonction exponentielle aura vite fait de foutre le bordel là-dedans.

Imaginons un scénario idéal. Vous verrez comment les fonctions exponentielles nous donnent rapidement des chiffres hors de toute mesure.

MISE À JOUR: On a fait savoir à l’inspecteur que dans une version du stratagème mentionné plus haut, on recrute 6 personnes (et non 36), mais on reçoit un livre de chaque personne que nos recrues ont recrutées, donc on reçoit 36 livres. Même en faisant abstraction du fait que ce stratagème serait un cauchemar logistique («hey attend, je suis deux niveau au dessus de toi, ou trois niveaux?»), on atteint 10 millions de participants en seulement 10 étapes, 362 millions en 12 étapes et 13 milliards de personnes, soit près de deux fois plus que la population de la Terre, en 14 étapes. Ça reste tout aussi impossible!

Première étape

La première personne lance le bal! Elle recrute 36 personnes, qui lui envoient chacun un livre (la chanceuse, elle reçoit 36 livres gratuitement!). Nombre de participants au total: 37.

Deuxième étape

Les 36 premières recrues recrutent à leur tour 36 personnes chaque, et reçoivent 36 livres chaque en retour du livre qu’elles ont envoyé à la fondatrice du mouvement. Chouette! Tout le monde est content! Nombre de participants au total: 1 333. Notre mouvement commence à avoir le vent dans les voiles!

Troisième étape

Les 1 296 nouvelles recrues recrutent 36 personnes chaque, et le processus suit son cours. Nombre de participants au total: 47 989. Notre mouvement a maintenant l’équivalent de la population de Châteauguay, la 23e plus grosse ville du Québec en terme de population. À ce moment-ci, notre mouvement est rendu viral et fait toutes les manchettes des quotidiens québécois.

Quatrième étape

Les 46 656 nouveaux participants réussissent tant bien que mal à recruter 36 personnes chaque et réussissent! Participants au total: 1 727 605, soit plus que la population de Montréal. Les sites de nouvelles insolites d’un peu partout commencent à reprendre des articles québécois qui parlent de ce mouvement fulgurant, mais font plein d’erreurs. Sur le web, on voit des articles intitulés: «Huit millions de Québécois s’envoient des livres… la raison pourrait vous surprendre!»

Cinquième étape

Pas moins de 1 679 616 nouvelles recrues parcourent Facebook à la recherche de 36 nouveaux participants chaque. Ça va être difficile! Si tout va bien, on est rendu à 62 193 781 participants au total, près de deux fois la population du Canada et presque autant que la population de la France. Les journaux de la planète entière commencent à parler de ce mouvement incroyablement populaire.

Sixième étape

Bon. Nous avons maintenant 60 466 176 nouvelles recrues. Elles veulent leurs maudits 36 livres gratuits (l’inspecteur espère qu’elles parlent d’autres langues que le français, parce que notre mouvement représente à lui seul 23% des quelque 274 000 000 francophones dans le monde!) C’est la folie furieuse. Les chaînes d’info en continu ne font que parler de notre mouvement, qui s’accapare désormais une proportion mesurable du marché mondial du livre.

Septième étape

Supposons que tout va bien jusqu’ici. À cette étape, nous avons désormais 2 176 782 336 nouveaux participants. C’est donc grosso modo 30% de la population humaine de la planète qui part à la recherche des (désormais rares) gens qui seraient encore intéressés à participer à notre club de lecture. En passant, on vient de dépasser le nombre d’utilisateurs Facebook, qui compte 1 400 000 000 abonnés. Bonne chance. Les journaux papier cessent d’être imprimés, puisque le marché du livre fait exploser les coûts d’imprimerie. Les économies du monde entier délaissent plusieurs secteurs d’activité pour se consacrer presque exclusivement au livre.

Huitième étape

Désolé, mais il y aura des déçus. Pour que le stratagème continusse (Note à la correction: l’inspecteur insiste sur le mot «continusse».) de fonctionner, il aurait fallu trouver… [roulement de tambour] 78 364 164 096 nouvelles personnes. C’est plus de dix fois la population de la Terre (c’est aussi plus que la calculatrice du téléphone mobile de l’inspecteur voulait afficher).

Peut-être y aurait-il des participants potentiels dans une autre galaxie?

Vous voyez donc qu’un système du genre ne ferait pas long feu avant que des gens se fassent avoir. C’est pourquoi les stratagèmes de type pyramidal – comme celui-ci – sont illégaux.

Pour être certains que vous avez bien compris le pouvoir des fonctions exponentielles, voici une petite mise en scène.

Votre tante milliardaire vous fait deux propositions: soit elle vous donne 100 000$ aujourd’hui, ou elle vous donne 1¢ aujourd’hui et double l’argent qu’elle vous a versé jusqu’à présent à chaque jour pendant un mois. Que choisiriez-vous?

Si vous avez pris le 100 000$, l’inspecteur veut vous recruter pour son nouveau club d’envoi jeux vidéos! (vous pouvez voir le montant total de la deuxième option ici)

Aussi dans Inspecteur viral :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!