Une image terrifiante peut facilement perdre son contexte. Elle peut alors être utilisée pour faire circuler toutes sortes d’affirmations.

Une image vaut mille mots, après tout.

L’image qui suit cartonne sur Facebook, où elle est souvent accompagnée d’une légende expliquant qu’elle montre un enfant pris en otage par le groupe État islamique (EI) à Mossoul, en Irak (certains disent Quaragosh, la plus grosse ville chrétienne dans ce pays).

photo 2 - Site web

On explique ensuite que EI procède à toutes sortes d’infamies contre des enfants chrétiens.

Il est difficile de déterminer la source exacte de la photo en question. Une chose est certaine: elle a été prise avant le 11 avril 2014, puisqu’elle a été publiée sur cette page Facebook à cette date.

Or, EI n’était pas à Mossoul ou à Quagarosh le 11 avril 2014. EI a débarqué en grande trombe dans Mossoul en juin 2014, et a pris contrôle de Quagarosh en août. Donc il est impossible que cette photo montre un enfant otage de EI dans ces deux villes.

Il y a aucun doute que EI commet des atrocités en Irak. Mais la photo en question n’en est pas preuve.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!