Depuis l’invention de l’internet, les gens se sentent de plus en plus confortables à partager des détails de leur intimité, pour le bien et pour le mal.

Voilà sûrement pourquoi le web a créé un des débats les plus polarisants de notre ère: devrait-on placer notre rouleau de papier de toilette avec le papier par-dessus, ou par-dessous?

(La réponse est ultra évidente, pour l’inspecteur viral du moins: par-dessus.)

Mais voilà que plusieurs (plusieurs, plusieurs, plusieurs) sites nous apprenaient la semaine dernière que la question a été réglée hors de tout doute!

En effet, selon ce que nous apprenaient même nos collègues au Sac de chips du Journal de Montréal, des images qui accompagnaient le premier brevet de papier de toilette par l’inventeur américain Seth Wheeler en 1891 prouve que le papier de toilette doit passer par-dessus le rouleau. Voyez par vous-même:

Capture d’écran 2015-03-24 à 15.10.56

Ça a l’air concluant!

Et l’inspecteur de venir tout gâcher, bien sûr.

Lorsqu’on lit le brevet, on comprend que le but de l’image qui l’accompagne était de montrer la nouvelle technique de perforation du papier proposée par M. Wheeler, pour qu’il se déchire plus facilement. Il est donc logique de le montrer par-dessus, puisqu’il est plus facile de voir les perforations.

Vous voulez une preuve?

Voici un autre brevet de M. Wheeler qui date de 1893, cette fois-ci pour du papier de toilette de fantaisie:

US497421-0

Et en voici encore un autre du même inventeur, pour un papier multi-rouleaux (à installer au Centre Bell sur le champ!):

Papier de toilette

Maudite m*&!e, dans les deux cas, le papier passe en dessous! Même l’inventeur du papier de toilette moderne est tout mêlé!!!

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!