Après la violence inouïe de la tuerie d’Orlando de la semaine dernière, où 49 personnes ont perdu la vie dans un bar gai, plusieurs internautes ont cherché à sensibiliser leurs amis aux conséquences dévastatrices de l’homophobie. C’est une cause noble, et, malheureusement, force est de constater qu’il reste encore énormément de travail à faire.

Ce n’est par contre pas une excuse pour inventer des histoires.

Voici une image qui circule depuis la semaine dernière, mettant en vedette Alan Turing, considéré comme un des pères de l’informatique:

Plus de 31 000 partages. Pas mal (mais pas vrai, malheureusement)!

M. Turing est en effet considéré un des pères de l’informatique moderne. Il était aussi homosexuel à une époque – les années 1940 et 1950 – où cela n’était pas du tout accepté. Persécuté par le gouvernement britannique et condamné à la castration chimique, M. Turing s’est suicidé à l’âge de 42 ans. On a déterminé qu’il s’était probablement suicidé en croquant dans une pomme empoisonnée à l’arsenic.

Dans l’image ci-haut, on affirme que le logo de Apple est une sorte d’hommage à M. Turing. L’inspecteur trouve assez morbide l’idée de rendre hommage à un homme en mettant de l’avant sa méthode de suicide, mais bon.

De toute façon, ce n’est pas vrai.

Le créateur du logo d’Apple, Rob Janoff (et non Steve Jobs, comme l’affirme l’image ci-haut), nie que son logo soit un hommage à M. Turing. Lui-même avoue que cette histoire est plus intéressante que la vraie raison pour le logo: M. Janoff a inclus une bouchée dans la pomme parce que la pomme entière ressemblait trop à une cerise.

Mais pourquoi une pomme? Steve Jobs a nommé sa compagnie «Apple» puisqu’il suivait lui-même une diète fruitarienne (non seulement végane, mais composée entièrement d’aliments qui ne nécessitent pas de tuer une plante, donc essentiellement des fruits). Il trouvait que le nom «Apple» serait «amusant». Et voilà.

Alors voilà, ç’aurait été un bel hommage (quoique très morbide), mais le logo d’Apple n’a rien à voir avec M. Turing.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!