TVA Arrive en campagne

Sans mauvais jeux de mots, disons qu’on a fait le tour du jardin avec les émissions de cuisine à la télé. À part cuisiner en chute libre, je ne vois pas ce qu’on pourrait faire de révolutionnaire avec des recettes sur nos écrans.

Ceci dit, une émission qui n’était pas du tout sur mon radar a commencé sa deuxième saison cette semaine, mercredi à TVA, et j’ai décidé d’y jeter un œil pour la science, disons.

Arrive en campagne, c’est Stefano Faita qui hurle son amour de la cuisine avec des participants de la ville qui découvrent le mode de vie sur une ferme ou une production agricole. On jase des produits avec les producteurs, c’est convivial, et on termine le tout avec une recette avec le produit en vedette.

Cette semaine, c’était les exotiques petits pois.

Je ne déteste pas l’idée de rapprocher des consommateurs des aliments qu’ils consomment. Même que sur papier, l’aventure serait chouette à suivre pour découvrir les dessous de la production alimentaire et tout le chemin parcouru entre la ferme et notre assiette.

Ce n’est pas désagréable sauf pour un truc : tout l’emballage de l’émission.

Je ne suis pas capable de mettre le doigt dessus, mais j’étais agressé. C’est peut-être l’animation excessive de Faita, ou encore l’habillage visuel et l’espèce de véhicule motorisé aux couleurs de l’émission utilisé pour transporter les participants. C’est peut-être aussi l’urgence de nous faire télécharger l’application mobile de l’émission (mais pourquoi?) ou encore le mélange pas très harmonieux entre les informations sérieuses et les blagues de l’animateur.

Bref, ça détonne, comme une bonne idée exécutée très approximativement.

Ça se corrige très certainement et probablement que d’une semaine à l’autre l’appréciation sera différente, mais je n’étais pas du tout convaincu par cette première rencontre avec l’émission et je n’y retournerais assurément pas.

Ceci dit, s’informer sur nos productions agroalimentaires n’est pas un luxe et je vous invite à le faire un peu plus. Que ce soit avec cette émission ou autrement.

Petit message aux diffuseurs : serait peut-être le temps de mettre la pédale douce sur les concepts d’émission de cuisine. Gardez ça simple, c’est la leçon de Stefano quand il veut mettre en vedette le produit qu’il cuisine.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus