Canal Vie, capture d'écran Tony Conte à Simplement vedette

Je ne vous parle pas ici d’un nouveau rendez-vous à la télé, loin de là, Simplement vedette roule sa bosse au Canal Vie depuis quelques saisons déjà et Marie-Claude Savard a repris le collier après le départ de l’animatrice Marie-Claude Barrette.

Nouvelle animatrice ne veut pas dire nouvelle formule et c’est tant mieux dans le cas qui nous intéresse. Simplement vedette est, d’abord et avant tout, un véhicule pour mettre en lumière des aspects de la vie de certaines de nos personnalités publiques avec des entretiens plus intimes.

Votre appréciation, forcément, se modulera en fonction des invités. Je ne fais pas exception, je ne suis pas un habitué de l’émission, mais j’y jette un œil quand le sujet m’interpelle plus.

C’était le cas cette semaine sous la thématique de se relever avec, notamment, les récits plus connus de Maxim Martin et Nathalie Simard et, surtout, les confessions de Sylvie Boucher et de Tony Conte qui, à ma connaissance, n’a presque jamais parlé de son incarcération et de sa vie depuis ses démêlés avec la justice.

J’avais presque oublié toute cette histoire et la chute du populaire acteur de soutien que l’on a tous aimé dans Omerta, à l’époque. Après tout, il est complètement sorti de la vie publique depuis son incarcération et c’était très intéressant de le voir s’ouvrir avec autant d’humilité.

Une belle surprise cette semaine, si vous avez la chance d’attraper une rediffusion, jetez-y un œil. Et si vous ne connaissez pas les excès de Maxim Martin, c’est quand même une histoire qui fait réfléchir sur notre rapport aux substances illicites.

C’est la force d’une émission comme Simplement vedette : on pardonne la réalisation un peu convenue et bancale quand les confessions sont inspirantes. Je pourrais aussi faire sans les interventions d’une psychologue pour simplement mettre la lumière sur les entrevues, mais bon, c’est aussi ça le concept, expliquer les mécaniques derrière nos actions.

Aussi, coup de chapeau à Marie-Claude Savard qui, sans voler la vedette à ses invités, y va elle-même de confessions sur sa vie personnelle en ouverture d’émission. C’est une belle façon d’investir son auditoire et, aussi, de se rendre suffisamment vulnérable pour inciter à la confidence. J’aime ça, c’est du beau travail d’animation.

À surveiller quand les sujets vous interpellent.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!