Netflix GLOW

Netflix me fait plaisir cette semaine et va enfin me permettre de vous parler (brièvement) de lutte sur ce blogue. Belle façon d’amorcer les vacances.

La nouveauté GLOW est en ligne depuis vendredi matin et elle raconte l’histoire d’un projet complètement déluré qui est devenu culte lors des années 80 à la télévision américaine : les Gorgeous Ladies of Wrestling.

En bref, GLOW était une émission mettant en vedette une distribution entièrement féminine et qui présentait des spectacles de lutte à son public. À la manière de la WWF, à l’époque, mais complètement pour la télévision et avec un aspect comique et excessif qui n’était pas sans rappeler l’extravagance des vidéoclips de l’époque.

GLOW, la série sur Netflix, recapture cet esprit et nous raconte une version fictive de la création de cette émission culte en suivant le quotidien d’une aspirante actrice, campée par Alison Brie, qui se retrouve à auditionner à l’aveugle pour un projet qui va changer sa vie, c’est-à-dire les Gorgeous Ladies of Wrestling.

Elle doit donc apprendre les rudiments de la lutte avec un réalisateur louche, joué par Marc Maron, et un groupe de femmes ambitieuses aux histoires et aux aspirations bien différentes.

La lutte, ici, est une trame de fond. On découvre surtout les vies de ces femmes qui se retrouvent catapultées dans ce projet plus ou moins sérieux qui deviendra le centre de leur vie, la locomotive qui décidera du reste.

On joue un peu sur la même ligne directrice tragico-comique qui a fait la renommée d’Orange is the New Black, par exemple, et on s’intéresse très rapidement à ces personnages singuliers.

J’ai évidemment une vision favorable de la lutte, donc je suis un peu plus enclin à apprécier toutes les références à cet univers méconnu, mais la série n’est pas exclusive aux amateurs de sport-spectacle, bien au contraire.

La lutte est une toile sur laquelle un récit riche se développe et vous allez avoir beaucoup de plaisir à visionner les dix épisodes de la première saison.

Qui plus est, c’est placé au cœur des années 80 avec une sélection musicale qui saura plaire aux nostalgiques et aux amateurs de cheveux gaufrés.

C’est à voir si vous aimez les comédies avec un peu de mordant, beaucoup de nuances et une variété surprenante.

Twitter : @StephaneMorneau
Facebook : @stephane.morneau

– C’est le temps d’une petite vacance pour ce blogue, de retour après la Fête du Canada avec les nouveautés estivales.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!