Netflix Jim & Andy, The Great Beyond

Vendredi, Netflix nous a dévoilé quelque chose comme un grand film : le documentaire Jim & Andy: The Great Beyond — Featuring a Very Special, Contractually Obligated Mention of Tony Clifton.

Bon, il faut prendre son souffle pour dire le titre d’un seul coup, mais, soyez certains que le visionnement vous coupera encore plus le souffle.

Jim & Andy, c’est Jim Carrey qui revisite la fin des années 1990 lorsqu’il s’est laissé habiter par le personnage d’Andy Kaufman pour le film de Milos Forman sur la vie du défunt humoriste, Man on the Moon.

En plus de récolter un Golden Globe pour le rôle, Carrey, comme on l’apprend dans le documentaire, a vécu une expérience d’acteur qui ferait frissonner les plus grands sceptiques de la méthode d’immersion.

En effet, avec un savant mélange d’images d’archives inédites et de témoignages des joueurs clés dans la réalisation de ce film et de cette expérience, Carrey nous raconte comment, pendant environ un an, l’homme Jim Carrey s’est abandonné pour faire revivre Andy Kaufman et son vulgaire personnage Tony Clifton.

Dans les mots de Carrey, les trois hommes habitaient le corps du comique canadien et, autant sur le plateau qu’à l’extérieur, les frontières entre les trois n’existaient plus. Jim Carrey n’était plus parce qu’Andy prenait toute la place.

Ce documentaire nous raconte ce récit surprenant.

C’est aussi une rare occasion de voir plein d’images d’archives de Kaufman qui est décédé en 1984. Comparer la présence physique de Kaufman à celle incarnée par Carrey est un exercice fascinant, surtout quand on voit l’impact de la vie de Kaufman sur celle de Carrey. Les deux récits, en parallèle, se complémentent et le film se confond à la vie tout comme la vie se fond dans le film.

Un rare document sur les coulisses d’Hollywood qui ne baigne pas dans la bête superficialité et qui, plutôt, creuse dans les grandes nuances de l’être et de sa portée sur les gens qui l’entourent.

Comme je vous disais en intro, quelque chose comme un grand film.

Suivez Stéphane Morneau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!