CBS Young Sheldon

Ça faisait quelques semaines que ça trainait dans mon enregistreur et je tardais à visionner la série Young Sheldon, dérivée de l’immensément populaire The Big Bang Theory qui est toujours en ondes après 11 saisons.

Il s’agit d’une nouveauté sur la jeunesse de Sheldon, le scientifique campé par Jim Parsons dans la série d’origine.

Comme avec plusieurs autres spin-off, c’est difficile de ne pas voir l’occasion d’augmenter les profits d’une chaîne en maximisant le potentiel d’une franchise appréciée du public. En anglais, on parle d’un money grab et Young Sheldon ne vole pas plus haut que ça, malgré quelques qualités.

Tout d’abord, la production a fait le choix judicieux de s’éloigner du format sitcom de Big Bang pour s’approprier un genre plus dramatique avec moins de caméras et une voix hors champ comme dans Wonder Years dans le temps. Parsons lui-même raconte sa jeunesse en narration et le jeune Iain Armitage est une belle révélation dans le rôle-titre, lui qui reprend agréablement les manières particulières du Sheldon de Jim Parsons.

Par contre, Armitage à l’odieux de donner vie à un personnage difficile à aimer qui évolue dans une famille caricaturale au cœur du Texas des années 80.

J’aimerais vous dire que les amateurs de la comédie originale seront rassasiés par cette dose supplémentaire de Sheldon, mais je ne crois pas que ce soit le cas.

Young Sheldon est une série indépendante de son matériel source, à part quelques clins d’œil, et elle se cherche une identité après les premiers épisodes. Si bien que notre intérêt, lui aussi, se cherche dans cette proposition mercantile plus que novatrice.

Ça reste quand même sympathique si le genre vous parle, mais la série sera vite oubliée si les cotes d’écoute à la baisse sont un bon indicateur de l’avenir de l’entreprise.

Ce n’est rien de plus qu’une banale histoire d’un enfant incompris qui, à son tour, ne comprend pas bien le monde qui l’entoure malgré son intelligence supérieure.

Passez votre tour si vous voulez mon avis.

Suivez Stéphane Morneau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!