Radio-Canada La petite vie

Cette semaine, Radio-Canada avait une belle surprise pour les abonnés de l’Extra d’ICI Tou.tv et ceux qui hésitaient avant de faire le saut dans la zone payante de la plate-forme numérique de la télévision d’État : l’intégrale de La Petite Vie.

25 ans plus tard, la comédie de Claude Meunier figure encore parmi les meilleures cotes d’écoute en rediffusion et l’accès aux archives complètes séduira plusieurs nostalgiques, moi le premier si je n’avais pas déjà le tout en DVD.

C’est un bon coup de publicité et un ajout de taille au catalogue d’une plateforme qui souffre en comparaison à Netflix, par exemple, avec ses moyens financiers titanesques lui permettant de se payer une variété imposante.

À armes inégales, Radio-Canada et Québecor avec son Club Illico doivent miser sur leurs forces – c’est-à-dire leur propre catalogue de créations originales.

Comme je paie mon abonnement depuis longtemps déjà, je prends un peu pour acquis l’Extra d’ICI Tou.tv et l’accessibilité aux séries avant qu’elles ne soient en ondes à la télé n’a jamais été un argument pour moi. J’aime avoir accès à des archives et à un catalogue riche, plus qu’à des nouveautés éphémères qui seront, de toute façon, accessibles gratuitement sous peu.

Ceci dit, est-ce que La petite vie est une locomotive suffisante afin de mousser les abonnements? Permettez-moi d’en douter.

La cote d’amour du public est indéniable, mais est-ce qu’il y a un manque réel par rapport à La petite vie qui, de mémoire, n’est jamais sortie complètement des ondes à part pour de courtes périodes. Si vous avez une télé branchée sur le câble ou des oreilles de lapin à la maison, vous avez vu un épisode de La petite vie cette année, voire même plusieurs. Sortir votre carte de crédit pour visionner les autres n’est probablement pas une option.

J’ai donc replongé dans l’offre de l’Extra d’ICI Tou.tv pour voir si le tout pouvait devenir attrayant pour l’auditoire. Il faut fouiller un peu, interface oblige, mais la richesse du contenu est surprenante.

Plusieurs l’ignorent, mais il y a beaucoup de films dans l’Extra, quelque chose qui ne reçoit pas trop d’attention lors des campagnes de promotions. Louis Cyr, par exemple, est disponible pour les abonnés. Il y a aussi plusieurs films doublés, des grands succès internationaux et Français et du cinéma québécois en résidence sur la plateforme. Autrui de Micheline Lanctôt, notamment, ou encore Au clair de la lune de Forcier. Les cinéphiles y trouveront certainement leur compte.

Il y a aussi la portion Véro.tv qui me parle un peu moins, mais elle héberge la série Trop plusieurs mois avant sa diffusion.

Sinon, dans les archives, vous pouvez retrouver les femmes de La Galère, Berrof et Chartier de 19-2, l’intégral des Bougons ou de Série noire, Rumeurs et ses textes aiguisés en plus de revoir des succès récents comme Nouvelle adresse ou Aveux.

Explora offre aussi de bons documentaires et de bonnes séries si vous n’êtes pas abonnés à la chaîne traditionnelle.

Il y a plusieurs raisons de s’abonner à l’Extra de Tou.tv, mais ce n’est pas pour tout le monde. Aussi, je déplore le retrait d’Omerta qui était disponible avant. De plus, ça serait intéressant d’augmenter les archives avec les productions phares de Radio-Canada comme Les filles de Caleb, Scoop ou même des trucs encore plus anciens comme les émissions pour enfants des années 60-70, l’original des Belles histoires des pays d’en haut ou même des trucs comme Marilyn ou Montréal P-Q afin de les recontextualiser.

La petite vie, malgré son aura et son incroyable popularité, n’est pas une solution magique. Qui plus est, l’offre de contenu récent et original est encore plutôt mince et on a souvent l’impression que Tou.tv est plus un banc d’essai pour des émissions avant d’obtenir la «permission» de passer à la «vraie» télé.

C’est une approche regrettable.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!