VRAK #5regles

Après les succès de Code F et de son clone Code G, VRAK a récidivé ce printemps avec une autre émission humoristique offrant des conseils à l’auditoire par le biais d’humoristes de la relève et de différents collaborateurs.

Cette fois, on se penche sur la nouveauté #5Règles animée par la pétillante Tatiana Polevoy.

Il faut l’avouer, sur papier, #5Règles tire difficilement son épingle du jeu. C’est tout d’abord une liste de collaborateurs cool sur les réseaux sociaux, incluant Pierre-Yves Roy-Desmarais, Marie-Lyne Joncas. Mariana Mazza, Julien Lacroix, Rosalie Vaillancourt, Sam Breton, Maude Landry, Arnaud Soly, Catherine Éthier, Dave Morgan, David Beaucage et Ève Côté.

Ensuite, c’est un concept plutôt vague: explorer des sujets de façons humoristiques avec «5 règles», un peu comme Code de filles, mais sans être Code de filles. Genre, style, que…

Cela dit, j’ai vite rangé ma mauvaise foi parce que le concept surprend rapidement quand il s’éloigne de la formule «une ligne, un punch» des collaborateurs.

En effet, Polevoy donne la voix à de vrais couples, par exemple, pour nous parler des ruptures et c’est là que #5Règles se démarque et nous interpelle.

Sans rien enlever à l’apport des collaborateurs et à leurs témoignages, il n’y a rien là de neuf ou de réellement intéressant à l’écran. On presse le citron de l’humoriste couteau-suisse qui doit faire buzzer la télé sur le web. Depuis quelques années, les chaînes et les diffuseurs s’accrochent désespérement à tous les diplomés de l’ENH dans l’espoir de sauver la télé traditionnelle et son modèle de monétisation archaïque basé sur les blocs publicitaires.

Bref, il faut regarder plus loin, même si #5Règles pourrait vite être banale et oubliable. Il y a un petit je-ne-sais-quoi qui rapproche l’émission de son auditoire et ce n’est pas donné à toutes les productions de toucher la cible ainsi.

J’étais le premier surpris et je crois que vous le serez aussi. Surtout que l’animation vient avec un vent de fraîcheur et il s’agit d’un mandat bien relevé par Tatiana Polevoy.

Chapeau!

Suivez Stéphane Morneau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!