Télé-Québec Fabien Cloutier dans Mononcle

Mercredi soir, Télé-Québec présentait le documentaire Mononcle qui est, essentiellement, l’expression de la crise de la quarantaine de Fabian Cloutier, qui a peur de s’encroûter avec le temps. Du moins, c’est ce que j’en ai retenu, parce que je n’ai pas été transcendé par cette proposition.

Blagues à part, Mononcle est une brève incursion dans le folklore québécois afin de démystifier les travers associés à l’expression «Mononcle» en allant à la rencontre de véritables oncles qui ont croisé le chemin de Cloutier en plus d’obtenir le son de cloche de quelques experts qui nous expliquent les origines de l’expression.

En bref, Fabien Cloutier se demande pourquoi c’est devenu négatif d’être un mononcle et il tente de rétablir l’image de ces hommes en les sortants de l’ombre.

C’est sympathique en surface, mais il s’agit ici clairement d’une idée qui aurait dû rester en salle de réunion. Ça aurait fait une capsule sympathique, quelques minutes, mais un documentaire d’une heure sur la chose, c’est tiré par les cheveux.

Les rencontres de Cloutier sont quand même amusantes, mais tout le long de mon visionnement, je me demandais: pourquoi ça a abouti sur les ondes? Il n’y a pas de fondements réels ni de démonstrations concrètes, c’est une prémisse très mince à laquelle on greffe quelques vox-pops, des blagues et quelques personnages colorés pour meubler l’heure du documentaire.

Pour le reste, c’est vite consommé et vite oublié.

Ça arrive aux meilleurs de faire fausse route et Cloutier n’est pas à l’abri du «projet superflu» malgré ses projets variés et intéressants. Le dramaturge rebondira rapidement, je suis sans crainte, mais Mononcle sera vite placé sur les tablettes pour y mourir de sa mort lente et anonyme.

Ça se visionne sur le site de Télé-Québec, mais vous avez sûrement mieux à faire de votre temps.

Suivez Stéphane Morneau

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!