V Éric Salvail et Coeur de Pirate

Plus tôt cette semaine, j’envoyais le pot à Éric Salvail pour son choix hasardeux d’offrir une version longue de ses Recettes pompettes. Par contre, des fleurs lui reviennent pour son bon travail et je vais rectifier le tir un peu parce que cette semaine, il était PARTOUT – et j’exagère à peine.

En plus du dévoilement de sa nouvelle émission, nous apprenions que Salvail allait coanimer le prochain gala des prix Gémeaux aux côtés de Véronique Cloutier, sa complice depuis de nombreuses années.

On peut ne pas aimer son style, mais on ne peut absolument pas lui refuser le travail colossal qu’il accomplit. Éric Salvail s’est construit une niche au gré des relations privilégiées qu’il entretient avec notre communauté artistique et, après toutes ces années, il peut enfin dire qu’on gravite autour de lui maintenant – et non l’inverse.

Éric Salvail est devenu un « brand », une façon de faire et une école pour la prochaine génération.  Ce n’est pas parfait, ni même didactique, mais la proximité qu’il sait créer avec les personnalités qu’il reçoit est exemplaire.

Qui plus est, pas mal juste lui présentement au Québec pourrait se permettre d’entrer dans la maisonnée d’un des couples les plus populaires de notre showbizz en jasant avec un de leurs enfants.

Ça, c’est un exemple d’un très bon coup « à la Salvail », en plus d’être une démonstration que la télé, même généraliste, peut vivre sur le web.

Qu’on aime ou pas, Éric Salvail est au sommet de notre showbizz, presque catapulté au-dessus de la chaîne alimentaire tellement il peut tout se permettre. Il passe d’un réseau à l’autre sans heurt et la controverse lui coule sur le dos. Comme un canard en veston dispendieux.

En ce sens, je suis heureux de le voir à l’animation d’un gala. Il s’en permet, beaucoup, et j’ai l’impression que la direction des Gémeaux devra prendre tout d’Éric – le bon comme le mauvais. On risque d’être gâté lors de ce gala.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!