Urbania Les Millionnaires

Qui a dit que faire de la télé était payant?

C’est la difficile leçon apprise par Jean-François Provençal (Les appendices) et Félix Tanguay (Les pieds dans la marge) qui doivent désormais trouver une alternative afin de se remplir les poches et réaliser un vieux rêve d’enfance : devenir millionnaire !

Pour ce faire, la paire d’entrepreneurs saute sur la nouvelle vague de sociofinancement, visiblement inspirée par les succès de la salade de patates sur Kickstarter.

C’est qui? C’est quoi?

Les Millionnaires, c’est un « documenteur » à l’étape de la collecte d’intérêt – stratégie similaire à celle employée par Paparagilles l’an dernier avant de voir les premières moutures mensuelles à ICI ARTV.

Discerner le vrai du faux sera à la discrétion du téléspectateur, comme en témoigne le pilote de la websérie (disponible plus bas).

Déclinée en huit épisodes de cinq minutes, la websérie souhaite proposer une nouvelle invention potentiellement millionnaire de ces deux créateurs par épisode – si le web québécois se lève et souligne son intérêt.

La formule est familière en humour avec la rencontre de l’univers éclaté de Provençal et celui plus sérieux de Tanguay. Pensons à Steve Martin et John Candy à l’époque – sans les accidents de voiture (du moins, on l’espère pour la sécurité des acteurs).

Bref, découvrez la websérie et souligner votre intérêt pour en avoir plus. Qui sait jusqu’où ça ira. Si MC Gilles a réussi à stationner son motorisé dans les studios de ICI ARTV, on peut espérer une niche douillette à Provençal et Tanguay qui, avec ce pilote, pourraient laisser un héritage digne du « faux vrai » de Ricky Gervais à la BBC.

À découvrir … et à partager.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!