VICE et HBO Shane Smith

Vendredi, c’était la première de la troisième saison de la série documentaire VICE. Propulsée par HBO et le producteur Bill Maher, la série est le travail de Shane Smith, fondateur et meneur de ce projet multiplateforme.

Vous avez sans doute entendu parler de l’incursion de Vice Media dans le panorama télévisuel canadien à la suite du partenariat avec Rogers, sans trop savoir ce que le tout impliquait.

En très bref, l’incursion de Vice TV dans l’offre canadienne est une alternative à l’information en continu plus traditionnelle. Pour vous donner une meilleure idée, le site web peut vous aiguiller. La petite histoire du média, conçu à Montréal, offre d’ailleurs beaucoup d’optimistes pour ce projet encore embryonnaire, mais potentiellement très significatif sur l’échiquier de l’information au pays.

D’ici là – nous avons la série sur les ondes de HBO et la première de la saison était spectaculaire et inquiétante, en plus d’être radicalement pessimiste pour la suite des choses au niveau des changements climatiques.

Visionnez l’extrait pour vous faire une idée.

Difficile de vous vendre le projet autrement qu’en spécifiant qu’il s’agit ici d’une télévision essentielle. L’information de terrain telle que présentée par l’équipe de Vice est coûteuse et laborieuse, mais elle éveille réellement les consciences.

Dans un univers contrôlé par les communiqués de presse et les équipes de relationnistes, nous avons besoin de journalistes chevronnés qui vont là où l’information est, au péril de leur intégrité physique, et qui prennent la peine de vulgariser la réalité pour nous informer.

Vice, avec sa couleur, fait le travail que notre télévision d’état se fait enlever à la hache par le gouvernement Harper.

Une forme de résistance passive, pour nous les téléspectateurs, est certainement de consommer cette information citoyenne télévisée – car les chiffres parlent, malheureusement plus que les beaux discours et les manifestations.

Faites-vous entendre, créez des chiffres. Syntonisez Vice le vendredi soir et laissez le monde venir à vous, d’une certaine façon.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!