On l’a tous déjà pensé. On a vu un couple formé d’une femme ronde et d’un homme svelte ou athlétique et on s’est dit: «Ouin, drôle de match… Il pourrait se pogner une fille plus belle que ça. Il doit aimer les grosses, lui!» Bon. J’en mets un peu, peut-être que c’était pas exactement dans ces termes-là, mais on a tous eu ce genre de réflexion et c’est normal parce qu’on nous a conditionnés à le faire. On nous a conditionnés à penser qu’une femme qui ne rencontre pas les standards de beauté qu’on nous mitraille dans les médias ne mérite pas un homme qui, lui, ressemble à Channing Tatum dans Magic Mike.

Depuis plusieurs jours, un jeune couple américain fait le buzz sur le web pour cette raison-là. Jenna Kutcher a partagé sur Instagram cette photo d’elle et son mari Drew, où on les voit tous les deux en maillot de bain sur la plage. Sous la photo, Jenna a avoué qu’un inconnu lui a déjà écrit sur Instagram: «J’peux pas croire que toi, t’aies réussi à te trouver un beau gars comme ça!» C’est quand même incroyable, non?

Someone once slid into my DMs and told me they couldn’t believe I had managed to land a guy as good looking as @kickingitwithkutch. I’ll be honest that I was taken aback. ✨ Part of my insecurity with my body has stemmed around being married to Mr. 6-Pack himself. Why should I, a curvy girl get him? I feel unworthy and when I write narratives in my head that because I am not thin, I don’t deserve him. 🙋🏼 This man has embraced every curve, every dimple, pound and pimple for the last ten years and has always me reminded me that I’m beautiful even when my inner dialogue doesn’t match. 🙌🏻 So yes, my thighs kiss, my arms are big, and my bum is bumpy but there is just more of me for him to love and I chose the man that could handle alllll that (and so much more!) ✨ I am so much more than my body, so is he, and so are you. Double tap if true love doesn’t see size. Photo by: @mrslindseyroman

A post shared by JENNA KUTCHER (@jennakutcher) on

J’ai une amie à qui un gars a déjà demandé de maigrir si elle voulait que leur relation devienne officielle, parce qu’il ne savait pas ce que ses chums allaient penser en apprenant qu’il sortait avec une «grosse». SÉRIEUX. Et la fille est loin d’être obèse! (En fait, elle est magnifique et elle s’adonne à avoir des grosses cuisses) Moi-même, qui porte une taille 12, je me suis déjà questionnée sur le type d’homme que je «mérite». Au début de notre relation, j’ai vu une des ex de mon chum. Malgré toute ma confiance en moi et mon aisance avec mon corps, je me suis demandé comment je pouvais être son genre de fille, alors que j’avais devant moi une petite brunette toute mince et délicate.

On a tous été conditionnés à penser comme ça, c’est vrai, mais on a la liberté de ne plus le faire. La photo de Jenna et de son chum avec un six-pack ne devrait plus faire le buzz, parce que c’est juste une belle photo d’un couple qui s’aime, avec ou sans abdos. On ne devrait pas se demander si on est le genre de quelqu’un ou essayer de changer pour lui plaire, parce que la personne qui nous aimera vraiment va nous trouver belle peu importe notre poids ou nos défauts. Je sais, c’est ben ben ben quétaine dit de même, mais je le pense pour vrai – et il n’y a pas vraiment de façon moins quétaine de le dire!

Alors je vous souhaite de rencontrer cette personne qui vous trouvera magnifique avec ou sans les livres en trop, les vergetures, la cellulite, avec ou sans l’acné, la peau un peu flasque post-bébé ou encore les rides qui commencent à creuser. Et je nous souhaite à tous de nous trouver magnifiques un jour… avec ou sans cette personne pour nous aider.

Aussi dans La Milléniale :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!