© franckreporter / Istock.com

Dites-vous «je t’aime»? Je parle d’un «je t’aime» tout nu, pas d’extra. Pas seulement à votre chum ou votre blonde, mais à vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues et tous les autres. Dites-vous «je t’aime» à tous ceux que vous aimez? Pas «je t’aime beaucoup», pas «je t’aime fort», pas «je t’adore», juste «je t’aime».

C’est vrai que c’est gênant, dire «je t’aime», parce qu’on s’avoue vulnérable, on laisse quelqu’un entrer dans notre cœur complètement. En ajoutant un tout petit mot à la fin, on a l’impression de garder le contrôle sur nos sentiments et c’est comme une barrière, comme une armure qui rend le «je t’aime» moins engageant. Peut-être qu’on le fait volontairement, ou peut-être qu’on le fait inconsciemment, mais il me semble qu’on le fait trop souvent.

Il y a un an ou deux j’ai décidé de laisser tomber une barrière que j’avais montée entre une personne que j’aime et moi. La blonde de mon père. Ça fait 20 ans qu’ils sont ensemble… et j’en ai 27. J’ai vécu beaucoup plus d’années avec elle que sans elle. Même si les premiers temps n’ont pas toujours été faciles (est-ce que ça peut vraiment être facile pour un enfant de voir un de ses parents avec quelqu’un qui n’est PAS son autre parent?) j’ai appris à connaître et à laisser entrer dans ma vie une femme merveilleuse, généreuse et vraie. Quand je parle de mes parents aujourd’hui, je parle bien entendu de ma mère et de mon père, mais ça inclut une troisième personne: ma belle-mère. Elle fait partie de ma famille. Alors il y a un an ou deux, je me suis demandé pourquoi je ne lui avais jamais dit «je t’aime». Je lui avais écrit de beaux mots touchants dans ses cartes de fête, je lui avais dit qu’elle était importante pour moi, je lui avais dit «je t’aime fort », mais jamais juste «je t’aime». Pourtant, c’est vrai, je l’aime et depuis longtemps! Il y a un an ou deux, quand je lui ai dit juste «je t’aime» pour la première fois, je sais que c’était spécial pour elle, mais aussi pour moi. Après presque 20 ans, la barrière était tombée.

C’est fou à quel point, dans certains cas, rajouter des mots peut enlever du poids à une phrase. C’est ça, avec le «je t’aime», less is more. Ça fait tellement plus plaisir à recevoir et même à offrir. Essayez-le pour voir: donnez plus souvent des «je t’aime» tout nus, pas d’extra. Juste «je t’aime». Moins de mots, plus d’amour.

Aussi dans La Milléniale :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!