Archives Métro

La semaine passée, c’était la Journée sans maquillage. C’est mon collègue masculin qui me l’a appris quand je suis arrivée au travail. C’est dire à quel point je me fous de cette journée-là… je ne savais même pas quand c’était! J’ai été catégorique là-dessus: une journée qui m’indique quoi mettre ou ne pas mettre dans ma face, ça ne m’intéresse pas. Je suis d’avis que les femmes devraient pouvoir faire ce qu’elles veulent avec leur corps, peu importe la journée dans l’année. Je suis aussi d’avis que c’est important d’apprendre à accepter sa face et son corps tels qu’ils sont, sans artifice, mais pas juste une journée dans l’année. Bref, j’ai mis mon make up ce matin-là sans me poser de question et j’ai passé une très belle journée quand même.

Quelques jours avant, c’était la journée mondiale du beigne et ce jour-là, semble-t-il, c’était l’excuse parfaite pour s’empiffrer de gras et de sucre sans culpabilité. Mais est-ce qu’on ne peut pas juste manger ce qu’on veut quand ça nous tente?! Ce serait pas mal plus simple, non? Il y a une journée mondiale pour à peu près chaque catégorie de desserts sur Terre. Il existe aussi une journée mondiale de l’orgue, une journée mondiale des drones, une journée mondiale des batailles d’oreillers, une journée mondiale de la mini-jupe et une journée mondiale du rangement de bureau, pour ne nommer que celles-là… toutes plus pertinentes les unes que les autres, lol.

Évidemment, beaucoup de journées mondiales sont dédiées à des causes ou des maladies qui méritent d’être connues, qui méritent qu’on y réfléchisse et qu’on en parle. Je pense entre autres au Jour de la Terre, à la Journée internationale des femmes, à la Journée internationale contre l’homophobie, à la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ou encore celle de la Trisomie 21. Mais quand je vois la journée mondiale topless et la journée mondiale du Ninja, je me dis qu’on est bien loin des causes humanitaires et de la préservation de l’environnement!

Quand ce n’est pas de la sensibilisation, les journées mondiales sont un gros outil de marketing, un point c’est tout. La preuve: remarquez le nombre de concours, de codes promo et de «super rabais» que vous pourrez obtenir sur des cossins inutiles en lien avec la journée mondiale du moment. Finalement, outre vous faire dépenser votre argent, les journées mondiales ne servent pas à grand chose… à part peut-être vous donner un sujet de conversation à l’heure du souper, mettons. Encore là, je plains votre visite si c’est votre genre de discussion autour d’une table! J’en ai vraiment ras-le-bol des journées mondiales.

Aussi dans La Milléniale :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!