La presse canadienne Même s’il a mis les chances de son côté en prenant une avance de 1-0 en vue du match retour, dimanche à 16 h au Red Bull Arena, l’Impact devra réaliser un autre sans-faute pour espérer éliminer les champions de l’Est.

Grâce à l’obus de Matteo Mancosu et, surtout, une (autre) prestation collective inspirée, l’Impact est à 90 minutes (peut-être 120) de la finale de l’Est.

Loin de la domination offensive affichée contre le DC United lors du match-barrage en milieu de semaine dernière, le onze montréalais y est allé d’une prestation défensive exemplaire, dimanche, pour contenir Sacha Klejstan et Bradley Wright-Phillips – respectivement meilleur passeur et meilleur buteur du circuit – et ainsi soutirer un 1-0 énorme aux Red Bulls à l’aller.

La discipline tactique et l’opportunisme offensif des hommes de Mauro Biello n’étaient d’ailleurs pas sans rappeler ceux affichés durant leur glorieux parcours en Ligue des champions l’an dernier.

Le bleu-blanc-noir a beau avoir mis les chances de son côté en prenant l’avance en vue du match retour, dimanche à 16 h au Red Bull Arena, il devra cependant réaliser un autre sans-faute pour espérer éliminer les champions de l’Est. Le Taureau est blessé, mais il demeure aussi redoutable, voire davantage, maintenant qu’il est piqué.

C’est connu, la troupe de Jesse Marsch carbure à l’émotion et saura certainement rebondir après s’être vue infliger une première défaite en 16 matchs (20, si on tient compte de la Ligue des champions). Sans parler du fait que, cette saison, les Red Bulls présentent le meilleur dossier de la ligue à domicile (13-2-2) et que l’Impact est toujours en quête d’un premier gain dans le New Jersey.

L’émotion jouera assurément un rôle-clé pour l’équipe locale mais, mal dosée, elle pourrait être un couteau à double tranchant. Le poids des insuccès répétés de l’organisation en séries – avec, en tête de liste, l’élimination crève-cœur de l’an dernier – pourrait venir hanter les Red Bulls si la physionomie du match n’est pas à leur avantage. Si l’occasion de déstabiliser psychologiquement le rival se présente, les Montréalais devront faire preuve de roublardise et la saisir au vol.

Les récentes performances de l’Impact ont de quoi faire rêver. Avec un collectif qui semble à toute épreuve et la bromance de l’heure en MLS entre Nacho Piatti et Matteo Mancosu, il ne faudrait pas s’étonner que les Montréalais confondent les sceptiques encore une fois pour se faufiler jusqu’en demi-finale de la MLS Cup.

Drogba disponible?
Ennuyé par des maux de dos depuis deux semaines, Didier Drogba a repris l’entraînement avec ses coéquipiers mardi.

Ni le joueur, ni Mauro Biello n’ont cependant voulu se prononcer sur sa présence au match retour. Cela dit, qu’il joue ou non dimanche, Drogba est maintenant un facteur dont il faudra tenir compte dans cette série.

Jesse Marsch et son staff doivent d’ores et déjà gérer la possibilité de voir l’éléphant faire des siennes dans un moment aussi décisif. Le type de mission dans lequel il excelle d’ailleurs, que ce soit comme partant ou super-sub!

Aussi dans Le footeur :

blog comments powered by Disqus