Julio Cortez/The Associated Press Les milieux de terrain de l’Impact doivent soulager une ligne arrière souvent prise de vitesse depuis trop longtemps déjà, selon notre chroniqueur Arcadio Marcuzzi.

Après avoir enchaîné les prestations laborieuses ces dernières semaines, l’Impact a fait naufrage samedi dernier face aux Red Bulls de New York, qui l’ont emporté par la marque de 4-0, sans trop pousser.

Tactiquement à la dérive, le onze montréalais a de nouveau rendu la vie facile à un adversaire mieux organisé et plus en jambe.

C’est encore une fois au milieu de terrain que les hommes de Mauro Biello ont concédé le match, avec une incapacité ahurissante à réaliser la moindre série de passes ou à récupérer le moindre ballon perdu. Sans enlever de crédit aux Taureaux, qui ont su étouffer leur adversaire tel un boa qui asphyxie sa proie, il devient de plus en plus clair que Blerim Dzemaili n’est pas à son meilleur comme milieu créateur.

Si le Suisse a beaucoup donné offensivement à l’Impact depuis son arrivée, il serait bénéfique de le faire reculer d’un cran, à sa position naturelle de milieu, derrière par exemple un Patrice Bernier ou un Ballou (pourquoi pas une certaine forme d’alternance entre les deux?). Il faut absolument dynamiser ce milieu, non seulement afin d’alimenter des attaquants qui sont dans le désert le plus complet depuis des semaines, mais aussi pour soulager une ligne arrière souvent prise de vitesse depuis trop longtemps déjà.

Sinon, à défaut de vouloir faire jouer Bernier et/ou Ballou en 10, il faudrait bien que le mercato soit porteur de réponses. L’absence d’un vrai meneur de jeu met du plomb dans l’aile au type de soccer de possession que l’Impact aspire à pratiquer – et qui, ironiquement, devrait ressembler à celui que jouent les Red Bulls.

En attendant, il est impératif que staff technique et joueurs reviennent à la base: avec cinq des six prochains matchs disputés au Stade Saputo, l’occasion de repartir à neuf est belle et, surtout, unique pour l’Impact.

Une séquence qui risque fort bien de sceller sa destinée en 2017 et qui s’amorce dès samedi à 19 h 30 face à l’Orlando City SC.

Piatti négocie
En entrevue avec futbolmls.com mardi, Ignacio Piatti a révélé que les négociations pour une prolongation de contrat avec l’Impact allaient bon train. L’entente actuelle entre le club montréalais et son attaquant-vedette prend fin en juillet 2018, et on semble enclins de part et d’autre à poursuivre l’aventure au-delà de cette date.

Samuel Piette bientôt?
Le milieu de terrain québécois Samuel Piette serait sur le point de s’entendre avec l’Impact de Montréal, selon Tony Marinaro, de la station TSN 690.

L’équipe n’a pas confirmé la nouvelle. Elle s’est contentée de dire à notre collègue Romain Schué qu’aucun contrat n’avait été signé, mais que Piette était un joueur qu’elle convoitait.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!