Graham Hughes | La Presse canadienne L’Impact sera privé d’éléments importants, notamment de Laurent Ciman, de Blerim Dzemaili (photo) ainsi que de Samuel Piette et d’Anthony Jackson-Hamel, samedi, contre le Fire de Chicago.

Avec les nombreuses blessures qui ont affligé le onze montréalais cette saison, la profondeur de l’Impact a été fortement testée, mais les effectifs ont su maintenir la barge à flot.

Samedi, face au Fire de Chicago, dans un match que l’Impact ne peut se permettre d’échapper, elle sera doublement testée.

Le calendrier nord-américain étant ce qu’il est, la MLS tiendra des matchs ce week-end, et ce, malgré la pause internationale qui voit bon nombre de ses joueurs partir rejoindre leurs sélections respectives. L’Impact sera donc privé d’éléments importants, notamment de Laurent Ciman (Belgique), de Blerim Dzemaili (Suisse) ainsi que de Samuel Piette et d’Anthony Jackson-Hamel (Canada).

Si ces absences ont de quoi inquiéter, surtout avant un autre proverbial duel de six points, elles représentent aussi une occasion de briller pour certains soldats de l’ombre qui, à l’instar de Kyle Fisher ou de Louis Béland-Goyette, ont rendu de fiers services lorsque Mauro Biello a dû appeler leur numéro.

«Contre Salt Lake [victoire de 3-1], nous avions apporté des changements et certains ont très bien fait, expliquait Biello hier. Maintenant, on s’attend au même type de performance en l’absence de joueurs importants. Nous avons su démontrer notre profondeur au cours du dernier mois.»

Malgré cette situation, l’occasion de rebondir demeure belle pour l’Impact, moins d’une semaine après avoir vu le Toronto FC s’imposer [3-1] sur son terrain. Après une première moitié de saison éclatante, le Fire est redevenu le rival peu menaçant des dernières années, n’ayant signé qu’une seule victoire à ses huit derniers matchs et amassé qu’un maigre point à ses cinq derniers déplacements.

L’absence de Dax McCarty, sa dynamo au milieu, convoqué en sélection américaine, risque par ailleurs de faire mal à la troupe de l’Illinois, qui tente tant bien que mal de rester au-dessus de la ligne rouge du classement, malgré un passage à vide qui s’éternise.

Pas plus tard que le 16 août, l’Impact éteignait le Fire 3-0 devant les siens. Cependant, tenter de museler les dangereux Bastian Schweinsteiger, Nemanja Nikolic et David Accam une deuxième fois, sans Ciman, Piette et Dzemaili, sera une tâche que personne chez le Bleu-blanc-noir ne pourra se permettre de prendre à la légère.

Bye-bye Ballou?
Alors que le roman-savon du début du mois, qui avait vu Ballou sécher un entraînement en guise de protestation, semblait derrière nous, Mauro Biello y a ajouté une couche d’intrigue.

Lorsqu’interrogé sur la possible utilisation de son jeune milieu ce week-end, il n’a pas fermé la porte à son éventuel départ : «Il y a une offre sur la table et la fenêtre est toujours ouverte en Europe; quand ce sera terminé, il sera soit ici, soit ailleurs.» Ce mercato ferme vendredi. Reste maintenant à voir si le joyau de l’académie montréalaise sera échangé ou s’il terminera l’année à Montréal.

Suivez Arcadio Marcuzzi.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!