Journal Métro

L’Impact de Rémi Garde vu de France

Paul Chiasson / La Presse Canadienne

En 2018, Rémi Garde et sa filière lyonnais ont pour mission, non seulement de bâtir une équipe gagnante, mais de jeter les assises identitaires dont la première équipe de l’Impact n’a jamais su se doter.

Qui de mieux pour nous parler de ces hommes qui tiennent désormais la destinée du onze montréalais entre leurs mains, que le descripteur des matchs de Ligue 1 et présentateur du mythique After Foot, sur la chaîne française RMC Sport? J’ai nommé Gilbert Brisbois.

Depuis notre rencontre en 2015, au Stade Saputo, alors que vous m’aviez reçu dans l’avant-match du Trophée des champions [OL – PSG], le championnat MLS n’a cessé de grandir, autant en termes de qualité de jeu, qu’au niveau business. Sentez-vous qu’en France l’intérêt pour cette ligue est à la hausse, ou du moins la prend-on un peu moins de haut?
En France on parle très peu de la MLS. Sauf quand on entend des bruits concernant un club qui veut Vieira comme coach… Depuis le départ de Thierry Henry, la MLS existe peu en France. Les matchs sont diffusés sur une chaîne payante en différé (Eurosport). On a plus parlé de Montréal avec le départ de Bats qu’avec la signature de Garde.

Croyez-vous que la venue d’un entraîneur comme Rémi Garde de ce côté de l’Atlantique peut aider à fomenter cet intérêt, autant chez les amateurs que les médias spécialisés?
Oui il va y avoir un intérêt mais surtout à Lyon d’où viennent Garde et Bats. Mais pour que ça prenne il faudrait plus d’exposition à la télé ici. Les auditeurs de RMC fans de foot ne demandent jamais à parler de MLS.

Rémi Garde a connu du succès dans un environnement familier à Lyon, avant de vivre un épisode assez compliqué à Aston Villa. Croyez-vous qu’il peut avoir du succès en dehors de la France, surtout dans un environnement aussi particulier que celui de la MLS?
C’est une inconnue! Je suis curieux de voir si ça fonctionne. À Lyon, il a eu des résultats donc il sait faire a priori et il est bien entouré. Concernant Aston Villa, c’est dur pour les coachs étrangers en Angleterre et Villa est un petit club désormais. Si l’environnement du club est positif et s’il a le temps de s’installer il n’y a aucune raison que ça ne marche pas.

Quel est selon vous le plus grand atout qu’il peut amener à un club MLS comme l’Impact de Montréal, tant sur le plan du jeu que du développement?
Il a l’expérience d’un club [Lyon] qui jouait la Ligue des Champions tous les ans. Il sait comment doit fonctionner un grand club au quotidien. Il sait l’exigence que les joueurs doivent avoir tous les jours et il est entouré d’une équipe de coachs qui eux aussi savent tout ça. C’est cette expertise qu’il doit apporter à Montréal.

Joël Bats est une vraie légende à Lyon et à travers la Ligue 1, êtes-vous surpris de le voir entreprendre cette aventure, à 60 ans qui plus est?
Bats est fasciné par l’Amérique du Nord! (C’est aussi un grand fan de bandes dessinées). Je ne suis donc pas surpris il veut se faire plaisir à un âge où il a déjà tout vécu comme joueur et entraîneur des gardiens. Puis ce mec n’a jamais froid! En short même sous des températures négatives sur le terrain. Montréal c’est fait pour lui!

On a rarement vu un entraîneur des gardiens autant célébré par un virage à son dernier match local. Au-delà de ses exploits de Mexico ’86 et sa longévité au club, qu’est-ce qui fait de Bats une figure aussi iconique chez vous?
C’est un gourou pour gardien de buts. Capable de dingueries avec ses gardiens. Très proche d’eux, et surtout ultra compétent techniquement. Tout ceux qu’il a eu sont devenus très bons et internationaux (Grégory Coupet, Hugo Lloris, Anthony Lopes.)

Depuis l’arrivée de Garde, on s’attend à voir débarquer quelques joueurs de Ligue 1 et 2 pour composer l’effectif 2018 de l’Impact, il y a même des rumeurs persistantes liant Clément Grenier à Montréal. Croyez-vous qu’à 26 ans, la MLS pourrait être un contexte favorable pour le voir relancer sa carrière?
Grenier veut se relancer et jouer la coupe d’Europe et il a un gros salaire. Je ne crois pas que ce soit possible.

Parlez-nous un peu de Clément Grenier: qu’est-ce qu’il amène sur le terrain lorsqu’il est au sommet de sa forme, ses principaux atouts?
Très bon technicien, excellent tireur de coup franc. Vrai meneur de jeu. Mais souvent blessé! Et mental friable.

Alessandro Nesta nous disait en 2013 que ce n’était pas le talent qui manquait en MLS, mais bien la finesse tactique. L’arrivée d’entraîneurs tels que Gerardo Martino et Rémi Garde semblent être un bon pas dans cette direction. Croyez-vous que d’autres entraîneurs de haut profil international pourraient être tentés de leur emboiter le pas dans les prochaines années?
Oui c’est une piste de développement mais le public américain et canadien est-il en mesure d’analyser la tactique et de l’apprécier?

Voilà une réponse-question existentielle qui mérite une ample réflexion: l’œuf ou la poule? Seul le temps nous dira…