Darryl Dyck/La Presse canadienne

Sans Nacho Piatti, demeuré à Montréal pour soigner une blessure, et privé de Saphir Taïder durant l’essentiel de la rencontre – l’Algérien a été expulsé à la 13e minute –, l’Impact n’a jamais été dans le coup, vendredi dernier, en Nouvelle-Angleterre, alors que les Revs les ont dominés 4 à 0.

Si les circonstances qui ont entouré ce faux pas nous gardent d’en tirer de grandes conclusions, il est tout de même important de noter que l’apathie générale et soutenue qui a gagné les hommes de Rémi Garde à la suite de l’expulsion de Taïder faisait peine à voir.

Ce n’est évidemment pas facile d’évoluer sans ses deux meilleurs éléments, à court d’un homme qui plus est, mais rien n’excuse une aussi pauvre prestation. Surtout dans un contexte où, théoriquement, le collectif doit primer sur les individualités. Un avertissement à retenir.

Pas de grandes conclusions donc, mais ce match aura tout de même confirmé combien Taïder est un rouage essentiel au bon fonctionnement de cette équipe. Son énorme volume de jeu et le liant qu’il apporte dans les phases de transition ont été au cœur des bons moments de l’impact jusqu’ici cette saison.

Pour ce qui est d’Alejandro Silva, qui obtenait un premier départ avec le onze montréalais, on demande à en voir davantage. Aligné en latéral droit (dans le 3-5-2 de Garde), l’Uruguayen s’est tout de même bien acquitté de ses tâches défensives, mais, à l’instar de Jeisson Vargas et d’Anthony Jackson-Hamel, il n’a pu peser dans le tiers adverse.

S’il devient de facto une bonne option à un poste où Michael Petrasso et Chris Duvall n’ont su convaincre, ce serait extrêmement dommage à mon sens qu’on doive se priver de ce qu’il peut apporter comme ailier droit, voire dans un rôle plus axial. Le simple fait qu’on doive évaluer cette possibilité démontre, au risque de me répéter, le manque de profondeur et/ou de qualité à certains postes clés.

Après cinq matchs, l’Impact présente donc une fiche de 2-3-0. Ce n’est rien pour écrire à sa mère, certes, mais c’est somme toute respectable, si on considère qu’il a disputé quatre de ces duels sur la route et que les effectifs de Rémi Garde demeurent en chantier.

L’essentiel était de garder la tête hors de l’eau durant cette séquence, alors qu’au cours des prochaines semaines, le Bleu-blanc-noir retrouvera un rythme plus normal et, surtout, la pelouse et la chaleur du Stade Saputo.

À New York sans Taïder
Suspendu en raison du carton rouge qu’il a reçu en Nouvelle-Angleterre, Saphir Taïder ratera le match de samedi face aux Red Bulls de New York. Une perte d’autant plus lourde que ces derniers sont reconnus pour être dominants en milieu de terrain.

En son absence, on pourrait voir Alejandro Silva agir comme milieu relayeur. Il est également possible que Rémi garde opte pour un 4-4-2, au lieu du 3-5-2 qu’il a privilégié lors des trois dernières rencontres.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!