Graham Hughes/La Presse canadienne Marc Bergevin, directeur général du Canadien

Canadien nous a offert sa crémeuse, mais traditionnelle conférence de presse de fin de saison, lundi dernier. Marc Bergevin en a profité pour promettre une plus grande transparence de son équipe, avant d’énumérer pendant une heure toutes les choses qu’il ne pouvait pas nous dire.

Mais ça ne veut pas dire qu’on n’aura rien appris. On aura appris plein de choses. On aura appris que les billets en carton seront de nouveau gratuits et que l’offre de nourriture au Centre Bell sera améliorée. Enfin, on s’attaque à l’aspect «pain» de l’expression «du pain et des jeux».

Il semble donc que Marc Bergevin sera très actif sur le marché des cuisiniers autonomes. Jusqu’à maintenant, l’amateur de sport sortant du Centre Bell n’était pas trop sûr s’il avait mal au ventre à cause de la nourriture douteuse ou à cause de l’équipe douteuse qu’il venait de voir perdre. Il y aura au moins ça de plus clair la saison prochaine.

Changer la moutarde par de la moutarde de Dijon, les carrés Rice Krispies par des sushis et les hot-dogs qu’on-sait-pas-de-quoi-la-saucisse-est-faite par d’autres hot-dog qu’on-sait-pas-de-quoi-la-saucisse-est-faite, mais meilleurs, serait un pas dans la bonne direction.

«John F. Kennedy, qui est décédé, a dit : “Don’t ask what you can do for your country, but what your country can do for you.”»
Marc Bergevin

Une autre façon d’améliorer l’offre alimentaire et l’équipe en même temps serait de faire quelques modifications à l’alignement. Échanger un ou deux jambons contre Tomas Tartare. Embaucher sur le marché des joueurs autonomes Mike Green Salad et David Fromage Perron. Et, pourquoi pas, un petit Café Josh Bailey’s pour la prolongation?

Voilà qui devrait changer la fameuse mauvaise attitude qui a miné l’équipe la saison dernière. Comme le dit l’expression : l’appétit vient en mangeant.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!