Paul Chiasson/La Presse canadienne Ignacio Piatti

Une réponse était attendue de la part de l’Impact samedi dernier, alors que sa série de quatre défaites commençait à peser lourd et que Rémi Garde n’avait pas hésité à en demander publiquement davantage à certains de ses hommes.

Anthony Jackson-Hamel et Raheem Edwards, tous deux montrés du doigt par l’entraîneur en début de semaine dernière, se sont levés, alors que ce dernier leur avait donné la chance de répondre par la bouche de leurs canons en les réintégrant au onze de départ: le «Bombardier de Limoilou» a complété son après-midi de travail avec un doublé, et le Torontois, avec un but, en route vers une victoire de 4 à 2 face à la Nouvelle-Angleterre.

C’est cependant Ignacio Piatti (qui d’autre?) qui a pris les rênes de la rencontre pour ramener les siens sur le sentier de la victoire. Deux semaines après son tour du chapeau lors de l’ouverture du Stade Saputo, l’Argentin a repris là où il avait laissé, alimentant Jackson et Edwards sur les trois premiers buts et clouant le cercueil de la visite en enfonçant le quatrième et dernier but des siens.

Si Piatti, qui a hérité du brassard de capitaine laissé par Patrice Bernier, n’est pas le leader le plus volubile qui soit, ses performances, et sa capacité d’élever son jeu d’un cran lorsque son équipe en a le plus besoin, sont une source d’inspiration importante pour ses coéquipiers.

«Nacho, c’est un leader technique, c’est notre leader sur le terrain, s’exclamait Samuel Piette, hier. Nous étions dans une mauvaise passe, et il a pris les choses en main pour nous montrer la voie. Je n’en suis pas du tout surpris, nous savons tous qu’il est un très grand joueur et, dans un moment difficile comme ça, c’était important pour nous que notre meilleur joueur se lève.»

Cette victoire a non seulement contribué à remonter le moral des troupes et stopper la dégringolade au classement, elle a aussi confirmé, à ceux et celles qui pouvaient encore en douter, que cette équipe est bel et bien soudée derrière son entraîneur. Si Piatti est le líder técnico du Bleu-blanc-noir, Rémi Garde en est son patron incontesté. Certes, la construction doit se poursuivre mais, en attendant les renforts du mercato estival, l’effectif actuel doit tout donner pour rester dans la course.

Avec cinq matchs au calendrier, dont deux cette semaine, la profondeur de l’Impact sera mise à rude épreuve au mois de mai. Une occasion en or de briller pour certains joueurs de soutien, en espérant qu’ils sachent en profiter!

Piatti joueur de la semaine en MLS
C’est sans surprise que Nacho Piatti s’est vu décerner, mardi, le titre de Joueur de la semaine dans le circuit Garber.

À la suite de sa performance magistrale face aux Revs, Piatti se trouve au premier rang de la ligue au chapitre des passes décisives et au cinquième rang des marqueurs, avec cinq buts.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!