Getty Images Luka Modric, de la Croatie

Après deux jours de sevrage brutalement secs, l’euphorie mondialiste reprend de plus belle avec la présentation des quarts de finale, vendredi et samedi! Survol des duels.

Uruguay – France
Vendredi à 10 h
Affrontement qui promet d’être des plus serrés entre deux écoles de pensée aux antipodes: l’esthétisme Bleu face à la grinta Celeste. Une France drôlement vertigineuse devant un Uruguay solidaire à souhait.

Si du côté français on débarque à Nijni en pleine confiance à la suite de cette belle démonstration face à l’Argentine en huitièmes, chez les Charrúas, on retient son souffle, alors que leur meilleur buteur du tournoi – avec trois des sept buts de son équipe –, Edinson Cavani, pourrait rater ce duel ultime en raison d’une blessure au mollet.

L’absence de l’homme du PSG pourrait inciter les Uruguayens à être encore plus hermétiques qu’ils l’ont été jusqu’ici, ce qui forcerait les attaquants français à redoubler de créativité et de fougue pour se créer des occasions.

Si la qualité des Bleus devrait en principe primer la durée, il faut cependant s’attendre à un score très bas et garder son agenda libre, car on pourrait bien avoir besoin de tirs au but pour faire un vainqueur!

Brésil – Belgique
Vendredi à 14 h
Le duel le plus relevé des quarts oppose deux équipes qui sont parvenues à cette instance par des chemins carrément opposés : le Brésil, qui a disposé du Mexique en huitièmes (2 à 0) sans trop souffrir, et la Belgique, qui s’est payée une frousse monumentale face au Japon, avec une victoire (3 à 2) dans les arrêts de jeu, après avoir été menée 2 à 0.

La Canarinha continue d’y aller en crescendo, n’ayant accordé qu’un but jusqu’ici en Russie, dans le verdict nul de 1 à 1 face à la Suisse, lors du tout premier match du tournoi. Trois victoires de 2 à 0 ont depuis fait oublier ce début plutôt décevant.

Du côté des Diables rouges, la tenue défensive demeure (sans vouloir faire de joke plate) leur talon d’Achille, et on se demande comment ils parviendront à contenir les Neymar, Philip Coutinho, Gabriel Jesus et autres Willian, alors qu’ils ont montré leur pire visage au pire moment devant les Samouraï Bleus.

Un autre Mondial qui risque bien de s’arrêter dès les quarts de finale, pour cette génération dorée belge.

Suède – Angleterre
Samedi à 10 h
À mon sens, c’est la grande énigme de ces quarts! Une Angleterre qui a montré plusieurs visages tout au long du tournoi, allant de franchement moyenne à très impressionnante, face à une Suède on ne peut plus constante depuis le début du tournoi, elle qui a coiffé ni plus ni moins que le Mexique et l’Allemagne en tête du groupe F.

Les Trois Lions ont beau avoir la cote sur la Triple Couronne, au sifflet initial, il n’y aura pas de favoris à Samara. La Suède, ordonnée et disciplinée tactiquement, sait exactement à quoi elle joue et elle le fait à merveille. L’Angleterre arrive quant à elle avec une confiance renouvelée après s’être débarrassée de l’épine historique des penaltys, face à la Colombie.

Un autre match qui pourrait se terminer sur un très bas score et qui pourrait même faire souffrir les plus sensibles jusqu’à la toute fin, avec des tirs au but.

Russie – Croatie
Samedi à 14 h
Russie et Croatie arrivent toutes deux en quarts après avoir survécu à la fusillade dans leurs duels respectifs de huitièmes.

La Sbornaya a poursuivi son étonnant parcours, se payant l’Espagne au passage. Les hommes au maillot quadrillé ont quant à eux montré un tout autre visage face au Danemark, après avoir survolé la phase de groupes.

Même si les Croates partent favoris, avec un effectif beaucoup plus talentueux sur papier, la sélection locale semble investie d’une confiance et d’une énergie inébranlables. Si on voit la face terne de la Croatie samedi à Sotchi, vous pouvez être certains que les hommes de Stanislav Cherchesov trouveront le moyen d’en profiter.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!