Ryan Remiorz/ La Presse Canadienne Les joueurs de l'Impact

Samedi dernier, l’Impact s’envolait pour le Costa Rica afin de poursuivre sa préparation en vue du match retour de la demi-finale de la Ligue des champions CONCACAF face à la Liga Deportiva Alajuelense.

Allégé de son match de ligue face aux Red Bulls (remis au 7 octobre) par la MLS, le onze montréalais troquait ainsi ce faux printemps québécois et ses sautes d’humeur grisâtres contre le cadre enchanteur de la capitale costaricienne, San José.

Si on garde les pieds bien sur terre du côté du bleu-blanc-noir, malgré cette avance de 2 à 0 creusée à l’aller, il faudra redoubler de prudence et ne pas se laisser endormir par ce contexte paradisiaque, car ce soir, c’est plutôt l’enfer qui l’attend au Stade Alejandro Morera Soto, qui verra sa capacité d’à peine 17 000 spectateurs être certainement dépassée.

J’ai pu m’entretenir avec Patricio Altamirano (@patoalpozo, sur Twitter), journaliste sportif au quotidien La Nación, afin de mieux comprendre comment Alajuelense et ses supporters se préparent pour cette rencontre historique.

Le mot-clic #R3m0ntada (allusion au score de 3 à 0, nécessaire à la remontée) a envahi les réseaux sociaux chez vous. Est-ce un indice de ce qui attend l’Impact ce soir?
Les partisans sont confiants qu’Alajuelense puisse remonter le score, car ils considèrent le niveau MLS comme étant inférieur. Un stade comme celui-là, à guichets fermés, peut être très intimidant au Costa Rica. Les tribunes sont très près du terrain, chose que les visiteurs nord-américains n’aiment pas particulièrement.

Le Costa Rica est une puissance en CONCACAF. Quelle importance donne-t-on à la Ligue des champions dans la culture footballistique locale?
Il s’agit du tournoi international le plus accessible pour les équipes locales, et c’est devenu une priorité à partir du moment où il est devenu garant d’une place au Mondial. En ce moment Alajuelense et Herediano [qui dispute l’autre demi-finale, face à América] réalisent d’importantes rotations d’effectifs en pensant à la Ligue des champions, ce qui démontre l’importance qui lui est donnée.

Au-delà de l’importance de se qualifier pour la finale, n’y a-t-il pas une volonté de ramener un certain équilibre face à un rival ayant une histoire beaucoup plus modeste?
Je crois que tout ce qui compte pour Alajuelense en ce moment, c’est de se qualifier pour le Mondial. C’est connu que la MLS connaît une évolution importante, alors cela n’entre pas en ligne de compte. L’Impact a démontré qu’il était un rival coriace, raison pour laquelle les Manudos ne le prennent pas à la légère et chercheront la remontée avec toutes leurs munitions et le regard dirigé vers le Mondial des Clubs.

Aussi dans Le footeur :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!