L’hiver est un sujet qui a toujours fait couler beaucoup d’encre. Mais quoi qu’on en dise, un constat demeure : il est possible d’avoir du plaisir pendant la saison froide, même en ville. Une seule preuve : l’achalandage record du parc Jean-Drapeau avec le Village des neiges, les fins de semaine d’activités pour toute la famille, le 7e demi-marathon hypothermique de Montréal, qui avait lieu en fin de semaine, et bientôt les deux week-ends gourmands. Les Montréalais se sont approprié l’hiver et ils sont bien décidés à en profiter.

En fait, au cours des dernières années, les propositions se sont multipliées. On le voit avec Montréal en lumière, sa glissoire géante, ses escales gourmandes, ses spectacles musicaux et ses jeux de lumière, tout cela dans le Quartier des spectacles. On le voit aussi par l’augmentation des Montréalais qui ont fait du vélo un moyen de transport hivernal. On ne peut que féliciter tous ceux qui nous réinventent un hiver urbain, dynamique, intéressant et en font une saison à part entière. C’est bon pour nous tous, bon pour le tourisme et pour notre économie. Mais, je pense que nous pourrions tirer encore davantage parti de notre situation nordique. Certains créateurs et manufacturiers ont franchi le pas et l’on trouve maintenant de plus en plus de produits locaux adaptés aux conditions climatiques qui prévalent ici pendant de nombreux mois par année.

Nous sommes loin d’avoir fini d’explorer tout le potentiel de l’hiver en matière de recherche et développement. À la Ville de Montréal, par exemple, nous cherchons toujours à utiliser moins de sel pour déglacer les trottoirs. Ainsi, l’hiver dernier, nous avons testé des mélanges de sel et d’extraits de betterave ou du sucre de maïs. Si l’on trouvait la combinaison magique, cela serait meilleur pour l’environnement, les infrastructures, les bottes et, aussi, pour le budget de la Ville. Nous y travaillons. Cela n’est en somme qu’un exemple des raisons pour lesquelles nous voulons nous investir toujours davantage, à l’avenir, dans l’innovation.

Pour les Montréalais, dont la créativité est connue, l’hiver représente, sans l’ombre d’un doute, une source inépuisable d’inspiration, dans tous les domaines.

Pour lui faire parvenir une question : gerald.tremblay@journalmetro.com

– Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

Aussi dans Le maire vous répond :

blog comments powered by Disqus