Graham Hughes / La Presse Canadienne

Comme ça, Marc-Édouard Vlasic trouve qu’on a fait le tour des questions autour de l’échange de P.K. Subban. « On n’est pas passé à autre chose? », a-t-il demandé aux journalistes qui ne peuvent s’empêcher de parler de Canadien à qui mieux mieux.

On est pourtant bien loin d’avoir fini d’analyser cet échange. La programmation estivale des médias sportifs était presque entièrement consacrée à la chose. On a parlé des statistiques avancées des deux joueurs, de leur impact dans un vestiaire, du genre de musique qu’ils écoutent, du montant d’argent qu’ils donnent à des organismes de charité, de Mitsou qui chante pour Subban et de la maison qu’a achetée Weber. Hier, on se consacrait aux échanges qu’aurait pu faire Bergevin si ça lui avait tenté.

C’est beaucoup, mais il reste tout plein de choses que nous n’avons pas abordées. L’impact économique du départ de Subban sur les bars branchés du centre-ville, la collection de chapeaux de cowboy de Weber en sont de bons exemples. On n’a pas non plus encore discuté de la pertinence d’appeler Weber « Le vieux Weber » pour faire écho à Benoît Brunet qui appelait toujours Yannick Weber « Le jeune Weber ».

C’est bien mal connaître Montréal que de penser qu’on a vidé la question Subban. Surtout qu’il reste deux semaines à remplir avant le tournoi de golf de Canadien…

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!