Graham Hughes Devante Smith-Pelly, Brian Flynn, Torrey Mitchell,. Graham Hughes / La Presse Canadienne

Il faut qu’on se parle des plombiers. Pas les plombiers qui vous demandent une fortune pour venir déboucher votre toilette, mais les plombiers qui demandent une fortune pour jouer six minutes par match sur le quatrième trio de Canadien.

C’est qu’il y a un problème avec les plombiers de Canadien. Ils sont trop bons. Ils sont si bons qu’ils prennent la place des jeunes de nos jours.

Avez-vous vu Byron? Probablement pas. Il patine trop vite. Brian Flynn est toujours au bon endroit au bon moment. Torrey Mitchell gagne des mises en jeu comme de l’eau de roche.

Tout ça est extrêmement triste.

On aimerait bien voir à l’oeuvre les Hudon, McCarron et Scherbak, mais le bas de l’alignement de Canadien n’est pas assez bas. Il semble que Michel Therrien préfère les bons joueurs fiables aux jeunes inexpérimentés. Il est peut-être temps que cette équipe revoie sa politique de gagner à tout prix pour qu’on puisse se mettre un peu de jeunes sous la dent…

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!