On apprenait récemment par l’entremise de deux sources fiables qui ont accès au vestiaire de Canadien que les joueurs américains de l’équipe n’ont pas l’air de s’intéresser beaucoup aux élections dans leur pays.

Remarquez que ça ne nous dérange pas tant que ça. On préfère qu’ils se concentrent sur le hockey plutôt que sur des choses futiles comme l’avenir de la planète.

Aucun joueur n’a voulu dire pour qui il voterait. Pacioretty a déclaré ne pas savoir qui soutenir en ce moment, même si à nos yeux, le choix devrait être facile.

Donald Trump l’a dit: c’est pour lui qu’il faut voter si les Américains ne veulent pas perdre leurs emplois. Est-ce que Pacioretty aimerait se faire voler son travail par un Chinois ou un Mexicain?

Les joueurs devraient être inquiets. Al Montoya a volé le job de Mike Condon. Bon, évidemment, Montoya n’est pas mexicain, mais on doute que Trump fasse la distinction.

Les joueurs de Canadien devraient clairement appuyer celui qui a promis de préserver leurs emplois sur le 1er trio. Et c’est pourquoi nous sommes très contents qu’ils ne se donnent pas la peine d’aller voter.

Aussi dans Le Sportnographe :

blog comments powered by Disqus