Plusieurs se sont moqués de Michel Therrien au cours des dernières années. Nous l’avons nous-mêmes critiqué à quelques occasions. Mais vous connaissez l’expression: qui aime bien châtie bien dans les coins de la patinoire.

Nos commentaires constructifs sur les décisions du coach, que ce soit au sujet de la composition des trios ou du choix de ses cravates n’avaient pour seul objectif que de l’encourager à améliorer ses pratiques.

Force est d’admettre que Therrien est quelque chose comme un grand coach. Il a atteint cette semaine le plateau des 400 victoires dans la « Ligne » Nationale et a mené Canadien a une moitié de saison assez pas pire merci dans les circonstances.

Michel Therrien nous a fait la preuve qu’on n’a pas besoin d’avoir analysé les plus grands stratèges comme Jacques Lemaire ou Napoléon Bonaparte pour bien diriger un club. Pas plus qu’il soit nécessaire de bien savoir s’exprimer pour être un bon coach de hockey. Suffit d’avoir l’instinct (et d’avoir Carey Price dans son équipe). Bravo Michel!

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!