Archives Métro Marc Bergevin, directeur général du Canadien

Alors que Canadien se promène en VR sur les routes du Québec à la découverte de lieux de villégiature locaux exceptionnels, nous poursuivons notre recherche de solutions pour le directeur général de Canadien, et ancien défenseur pas bon (on ne le dit pas assez souvent) de la Ligne nationale de hockey, Marc Bergevin.

Et cette semaine, c’est la réalité virtuelle (ou VR, pour virtual reality en anglais, ce qui fait plus sérieux) qui nous est apparue comme un élément porteur d’espoir afin de revoir un jour une édition gagnante de Canadien.

Tout d’abord, y a aucun doute, les fins connaisseurs de la réalité virtuelle, à commencer par Matthieu Dugal, l’animateur de La sphère sur ICI Radio-Canada Première, n’ont qu’un buzzword en bouche ces temps-ci : l’empathie. Oui, la réalité virtuelle créerait de l’empathie.

Aussi bien dire alors que le succès de la réalité virtuelle auprès des fans de Canadien est quasi assuré, eux qui en ont déjà beaucoup envers les chaudrons engagés par Marc Bergevin pour jouer dans la réalité réelle de leur équipe préférée, qui est devenue si mauvaise avec le temps.

Casque de hockey de réalité virtuelle
Mais comment cela fonctionnerait-il, au juste? Eh bien, l’objectif de la VR étant d’offrir une expérience d’immersion permettant à l’utilisateur de vivre une situation imaginaire souvent inspirée du réel par l’entremise d’équipement technologique tel un casque de réalité virtuelle, il serait opportun de confier à une compagnie (montréalaise, idéalement, car y paraît qu’on torche dans le domaine) le développement d’un casque de hockey de réalité virtuelle calqué sur le modèle de Canadien, bleu ou blanc, avec pas de visière (parce que, come on, une visière, c’est pas viril).

Et qu’est-ce qu’on verrait dans le casque? Canadien gagner. Tout le temps. Tout le temps comme dans toujours. Pour ce faire, il faudrait au préalable négocier une entente claire avec le fabricant du casque afin qu’aucun bogue technique ni aucune mauvaise décision d’un arbitre à l’égard de Canadien ne soient possibles. Et surtout, il ne faudrait pas que ses concepteurs aient déjà été fans des Nordiques.

Ensuite, il suffirait d’espérer que l’hypothèse voulant que la vie post-moderne soit une simulation informatique, telle que postulée par plusieurs philosophes et physiciens, devienne de plus en plus acceptée dans la communauté internationale. Ainsi, Canadien n’aurait plus besoin de la vieille réalité réelle pour gagner une coupe Stanley, et pourrait se contenter de vendre des casques de hockey de réalité virtuelle à ses amateurs. Imaginez d’ailleurs le marché qui s’ouvrirait à Canadien! Et Canadien redeviendrait enfin le champion de la ligne nationale année après année, comme dans le temps.

Encore une fois, nous faisons don de cette solution à Marc Bergevin et à son équipe. En échange, on vous demanderait, Marc, de nous envoyer gratuitement un casque lorsqu’ils seront fabriqués. Merci!

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!