Paul Chiasson / La Presse Canadienne Johnny Manziel

Une fois n’est pas coutume, mais il faut se parler des Alouettes. C’est que la semaine dernière, le nouveau Messi du football montréalais, Johnny Manziel, a été violemment plaqué dans une défaite face au Rouge et Noir d’Ottawa, une équipe qu’on n’était plus sûr de se rappeler qu’elle existait.

Manziel est resté dans le match, mais mardi matin, il a dû s’absenter de l’entraînement en raison d’une «condition médicale connue qui a nécessité des tests sanguins». Une blessure dans le corps, donc. Mercredi, l’équipe annonçait finalement qu’il était placé sous le protocole des commotions cérébrales de la LCF.

Est-ce que le quart-arrière a subi une commotion cérébrale? On ne sait pas trop, mais il semble que les responsables prennent encore les choses à la légère quand vient le temps de gérer ce genre de situation.

«C’est sûr que j’ai des grosses pointures 
à chausser.» – Enrico Ciccone, auteur de la citation 
de la semaine selon le Sportnographe

Un chroniqueur sportif satirique bien connu de ceux qui sont en train de lire ce texte a lui-même subi au cours de l’été une petite commotion cérébrale en s’adonnant à un sport plutôt violent: la glissade d’eau.

Si ce chroniqueur était avec vous aujourd’hui, il vous dirait que, si petite soit-elle, la commotion peut être vraiment gossante. Elle donne la vague impression d’être sur un bateau par une journée houleuse. On n’ose imaginer comment doit se sentir un joueur s’étant fait faire le coup de la corde à linge par un géant de 300 lb. Ça doit être encore plus houleux que Réjean Houle.

Si les Alouettes veulent que Manziel leur revienne en pleine forme, il vaut peut-être mieux qu’il fasse une petite pause et se contente de lire des romans à l’eau de rose comme l’a peut-être fait un chroniqueur sportif satirique blessé lui aussi au haut du corps.

S’il revient trop vite au jeu, son avenir pourrait être compromis. Il devra peut-être se résoudre à devenir animateur à TVA Sports ou candidat pour le PLQ. On ne le lui souhaite pas.

 

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!