Il est drôle quand même, le monde de la culture. Quand une nouvelle supposément importante issue de son univers est annoncée, et que ceux qui la rendent publique se doutent qu’elle va tomber à plat parce qu’en soi, elle n’intéresse personne, ils la passent dans la moulinette de la nouvelle sportive en se disant qu’elle risque ainsi d’attirer son lot de lecteurs et de clics.

Un exemple : la situation contractuelle de Kent Nagano à l’Orchestre symphonique de Montréal. Comment le journal La Presse, pour ne nommer que celui­-là, a-­t-­il coiffé son texte sur le sujet? De cette manière : L’OSM prolonge le contrat de Kent Nagano jusqu’en 2020. La technique est efficace, avec comme résultat que le lecteur distrait – ce fut notre cas – pense deux secondes que Canadien en est venu à une entente de fou avec un joueur qu’on ne connaît même pas.

Ça aurait pu attendre
Sérieux, l’OSM ne se prend pas pour un 7 Up en re­signant à long terme son chef d’orchestre, en pleine saison donc, alors que son contrat n’est même pas terminé. C’est vrai que c’est une pratique courante dans la ligne nationale, direz­-vous, mais c’est le cas exclusivement pour les joueurs vedettes. Mettez­-vous à la place des directeurs généraux, vous feriez la même chose: les équipes ne veulent pas courir le risque de perdre leur protégé une fois qu’il est rendu disponible sur le marché des joueurs autonomes pendant la saison morte. Mais Kent Nagano? LOL.

Dans le cas de l’OSM, le plus drôle, c’est que le président du conseil d’administration de l’OSM, Lucien Bouchard, s’est même amusé à jouer au directeur ­général d’un club de hockey pendant la conférence de presse annonçant le nouveau contrat de Nagano: «On voyait venir 2016 et on se demandait si on allait se laisser acculer au mur. Nous avons contacté son agent, et il s’est avéré que M. Nagano était tout à fait intéressé à discuter immédiatement d’un renouvellement, et ça s’est fait très, très, très simplement.»

Ha ha! Heille, le gars devait pas être en demande trop trop, mettons. Bon, clairement, Lulu en a mis un peu, mais soyons gentils, si M. Bouchard veut un conseil de pro pour l’avenir, c’est le genre d’affaires que tu annonces l’été, quand les médias gauchistes sont rendus à leur huitième article sur la canicule. Là, tu peux même espérer faire la une avec ça.

Y’a d’autant plus de place disponible à cette période que Canadien est en congé.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!