Getty P.K. Subban.

C’est jeudi que débutait la Coupe du monde de football, aussi appelé soccer par ceux pour qui le football ne se joue pas tant que ça avec les pieds.

Le Canada fait piètre figure sur la scène mondiale de ce sport. En fait, le Canada ne fait même pas vraiment figure, se retrouvant au 110e rang, à égalité avec Bahreïn, un «pays» dont la superficie épasse à peine celle de l’île de Montréal et qui ne compte que 1 234 571 habitants.

Formations
On dit que le Canada a des problèmes au chapitre de la cohésion entre les provinces. Certaines pratiquent le 4-3-3, d’autres le 4-5-1 ou le 4-4-2. Le Québec pratiquerait quant à lui le 8-1-1 à cause de la maudite péréquation qui ne nous permet pas d’attaquer fort fort.

En attendant que le Canada soit uni d’un océan à l’autre, peut-être faudrait-il penser à d’autres solutions. La zone payante au soccer, celle qu’on appelle «slotte» au hockey, ou «enclave» pour que ça sonne mieux à la télé, est gigantesque. Il y a de la place pour y poster au moins cinq ou six joueurs qui pourront y aller d’un tir sur réception ou bloquer la vue du gardien.

Une stratégie qui peut sembler risquée et qui laisserait beaucoup de place au «scèneux», d’accord. Mais qui ne risque rien ne compte pas de but, ce qui est une tendance lourde au soccer, surtout au soccer canadien.

Rapetisser l’équipe
Une autre solution serait de rapetisser l’équipe. Au hockey, on dit toujours qu’il faut se grossir, mais on trouve au soccer plusieurs personnes de petite taille, rapides et qui n’ont pas peur pour autant d’aller dans les corners. Cessons de miser sur des bœufs de l’ouest et on ne fera qu’une bouchée de Bahreïn.

Enfin, tout ça est bien beau, mais si le Canada voulait vraiment se retrouver parmi les grands, la solution est évidente: engager P.K. Subban. Malheureusement pour le Canada, Canadien a trop besoin de lui. Peut-être à la retraite, on ne sait jamais.

En attendant, il va falloir se rabattre sur une autre équipe pour la présente Coupe du monde. Notre proposition? Ghanadien.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!