Paul Chiasson Troy Brouwer Carey Price. Paul Chiasson / La Presse Canadienne

Il se passe des choses bizarres dans la «Ligne» nationale par les temps qui courent. Tout indique que le champion pointeur n’atteindra même pas les 90 points. Le plus bas total depuis la saison 1967-1968, alors que Stan Mikita avait obtenu 87 points. On l’aime Stan Mikita, mais tsé.

Il n’y aura aussi qu’un seul marqueur de 50 buts. Alex Ovechkin. Faut dire que, comme l’a expliqué Mario Tremblay la semaine dernière, un marqueur de 50 buts en 2015, c’est un marqueur de 70 buts «à l’époque». Nous reste plus qu’à trouver de quelle époque il parlait pour établir une nouvelle statistique: les buts constants. Comme avec le dollar constant.

Et ce n’est pas tout. Les victoires ne valent plus la même chose non plus. Carey Price a égalé les records de Jacques Plante et Ken Dryden, mais ces derniers jouaient avec pas de fusillade, et par conséquent, avec des matchs nuls. Les victoires en fusillade ont changé la donne.

D’ailleurs, Nate Silver, le statisticien qui a prédit le résultat des élections aux États-Unis assez précisément en 2008, a fait une sortie en règle contre le point accordé pour une équipe qui perd en fusillade. «C’est la règle la plus stupide dans tous les sports», dit-il.

Elle encouragerait les équipes à jouer du hockey plate pour se rendre en tir de barrage. Selon lui, il faut jouer jusqu’à ce qu’il y ait un gagnant, quitte à décider en jouant à roche-papier-ciseaux. D’ailleurs, ce serait vraiment un avantage pour Canadien dont quelques joueurs sont probablement meilleurs à roche-papier-ciseaux que pour compter des buts.

Tout ça pour dire que c’était bien mieux dans l’temps. Surtout que dans l’temps, Max Pacioretty n’était pas commotionné…

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!