On parle beaucoup de la domination de Canadien sur les autres équipes par les temps qui courent. Mais c’est de la petite bière à côté de la domination qu’exerce Drogba chez l’Impact. Hier encore, l’Ivoirien a marqué deux buts dans une victoire de 2-1 qui aura permis à son équipe de finir troisième au classement.

Ça fait 11 buts en 11 matchs pour Didier Drogba, dans un sport où il ne se compte pas beaucoup de buts. C’est comme si Pacioretty comptait cinq buts par match depuis le début de la saison. Ou comme si Carey Price faisait 50 arrêts dans une rencontre. Ce serait surhumain.

Est-ce que ça veut dire que Drogba est vraiment exceptionnel ou plutôt que la MLS, c’est pas les gros chars finalement? La réponse est dans la réponse.

Avec Drogba, tous les espoirs sont permis en séries. On en vient même à se demander si c’est légal tellement il domine. Finalement, peut-être que la domination de Canadien est plus impressionnante. L’Impact a Drogba. Canadien a Semin. Et il gagne quand même. Mais entre regarder Semin être victime de revirements et regarder Drogba gagner la coupe, le choix est facile. Heureusement, nous n’aurons pas à le faire à moins que les deux jouent en même temps. Fiou.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!