Getty La production offensive de joueurs comme Brandon Prust (gauche), Jiri Sekac (centre) et Lars Eller (droite) n’est pas suffisante pour l’instant.

2015 aura été une année bien remplie au chapitre de Canadien. Tellement qu’on avait oublié certains événements pourtant marquants. En voici 16 dont nous nous sommes souvenus juste pour vous:

Janvier: Réjean Tremblay nous dit qu’un joueur de Canadien vit un drame digne de Lance et compte, mais ne nous dit pas c’est quoi. À voir l’offensive en panne, on a l’impression que tous les joueurs vivent un drame.

Janvier: Tinordi mange une volée dans la «ligne» américaine et perd connaissance. Il n’a toujours pas retrouver connaissance, d’ailleurs.

Février: Jacob de la Rose se démarque en faisant bien les petites choses. Trois mois plus tard, on se rend compte que c’est pas avec des petites choses qu’on gagne une coupe Stanley.

Février: Jiri Sekac est échangé au Ducks d’Anaheim. Tout le monde est triste. Cette saison, Sekac a un but en 15 matchs à Anaheim. Tout le monde s’en sacre.

Février: On réalise que Devante Smith-Pelly a des bourrelets. Il ne fait pas beaucoup de points, sauf des points Weight watchers.

Mars: Pierre-Alexandre Parenteau subit une commotion cérébrale dont il garde des séquelles puisqu’il a décidé d’aller jouer à Toronto cet été.

Mars: Brandon Prust cross check Ben Bishop dans le dos. On s’ennuie de ce gentleman.

Avril: On apprend que l’amphithéâtre de Québec s’appellera le Centre Vidéotron. On tombe en bas de notre chaise.

Avril: Dale Weise compte des buts en série et on tombe en amour avec lui. Tellement que des experts ont dit cette saison qu’il était un marqueur de 20 buts.

Juin: Canadien choisi Noah Juulsen au repêchage. Un gars même pas capable de faire l’équipe nationale.

Juin: Les experts sont unanimes pour dire que Jeff Petry va tester le marché des joueurs autonomes. Évidemment, Petry décide de ne pas tester le marché des joueurs autonomes. Les experts continuent de penser qu’ils sont des experts malgré tout.

Juillet: On apprend le retour d’une radio consacrée à Canadien. Il était temps. Canadien manquait de visibilité.

Juillet: Canadien embauche Alexander Semin. Semin fait maintenant la pluie et le beau temps à Magnitogorsk.

Septembre: PK Subban donne de l’argent aux enfants malades. Les enfants malades aimeraient maintenant que Subban compte des buts.

Septembre: Condon obtient le titre de gardien numéro deux ascendant numéro un mais reste imperméable aux jeux de mots autour de son nom.

Octobre: Après un début de saison parfait, Canadien finit par en perdre une. Depuis, la tendance s’est inversée et les gens commencent à demander la tête de Michel Therrien.

L’année finit en beauté.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!