Ryan Remiorz / La Presse Canadienne Marc Bergevin

Comme ça, les joueurs de Canadien n’auraient pas une très grosse valeur sur le marché des transactions, ce qui rendrait difficile de faire une vente de feu ou une liquidation (mais pas les deux en même temps, parce que le liquide pourrait éteindre le feu).

Ce n’est pas tout à fait vrai.

Aux directeurs généraux à l’écoute, voici de bonnes raisons de faire l’acquisition des joueurs pas bons de Canadien.

Tomas Plekanec: il est propre de sa personne et ses cols roulés sont toujours bien repassés, dans les deux sens de la patinoire.

Andreï Markov: un leader silencieux qui est presque bilingue en plus. Très pratique comme interprète si vous faites l’acquisition d’Alexei Emelin en même temps.

Dale Weise: il vous fera accroire au moins une fois dans la saison qu’il a peut-être la graine d’un attaquant de puissance et vous pourrez dire que vous l’aviez vu dans votre boule de cristal.

Devante Smith-Pelly: dans les gradins, il aura une bonne influence sur les jeunes de l’équipe en leur suggérant de ne pas trop manger de hot-dogs s’ils ne veulent pas devenir gros comme lui.

Tom Gilbert: vous oublierez qu’il existe jusqu’au moment où il aura bouché votre douche avec ses longs cheveux. Et ce sera peut-être le moment où vous en aurez besoin sur votre powerplay. Peut-être. On sait jamais.

Lars Eller: vous pourrez l’embaucher à long terme parce que tout le monde sait qu’un jour, il va éclore. Il aura peut-être 36 ans, mais il va éclore.

Alexei Emelin: de temps en temps, il permettra à votre équipe de se retrouver dans les jeux de la semaine après avoir fait culbuter quelqu’un avec ses fesses. De la belle visibilité.

Tomas Fleischmann: habitué qu’il est de changer d’équipe, ses valises sont déjà faites. Très pratique si vous avez besoin de quelqu’un rapidement.

Nous avons clairement démontré ici que Canadien possède quantité de joueurs attirants. À Marc Bergevin de jouer maintenant.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!